Connect with us

Technologie

Wipro acquiert des unités it chez des grossistes allemands

Published

on


Wipro va reprendre les unités IT et 1.300 employés du grossiste allemand Metro, dans le cadre d’un accord d’externalisation des TI d’une valeur de 1 milliard de dollars (£ 745m) sur neuf ans.

Le fournisseur indien paiera £36m pour l’unité, selon une divulgation à l’Indian Securities and Exchange Board, et l’acquisition Le personnel it en Allemagne, en Roumanie et en Inde est transféré à Wipro.

L’opération d’externalisation est d’une durée initiale de cinq ans, d’une valeur de 522 millions de livres sterling, avec une prolongation potentielle de quatre ans et une valeur 745 millions de livres sterling. Wipro va réaliser une transformation technologique chez Metro, y compris le cloud, les services de centres de données, le lieu de travail, les services réseau et le développement d’applications.

« Nous sommes à un stade où nous voulons nous concentrer sur les activités qui vont nous donner le plus fort avantage concurrentiel possible, et pour ce faire, nous devons avoir confiance dans l’infrastructure numérique qui sous-tend notre croissance », a déclaré Timo Salzsieder, CIO chez Metro. « Le partenariat avec Wipro nous permet de simplifier et de rationaliser notre paysage informatique, et nous donne un accès critique à l’innovation et aux meilleures pratiques numériques. »

Il a ajouté que le personnel transféré à Wipro « aura accès à des innovations de pointe qui accéléreront leur carrière ».

Peter Schumacher, PDG du cabinet de conseil en management The Value Leadership Group, a remis en question la stratégie de Metro.

« Alors que d’autres entreprises allemandes suivent d’autres géants mondiaux en accordant plus d’importance à leurs centres captifs en Inde pour accroître leur capacité d’innovation, Metro poursuit la stratégie inverse en vendant son captif indien avec Metronome, une unité numérique axée sur les systèmes de gestion des marchandises avec des opérations en Allemagne et en Roumanie. »

Pas plus tard que le mois dernier, Deutsche Bank a accepté de vendre son activité informatique interne de banque de détail à Tata Consultancy services pour un montant symbolique de 1 €. Cela a vu 1 500 employés, avec de vastes compétences bancaires SAP, transférés au fournisseur indien.

Parallèlement, toujours en Allemagne, le constructeur automobile Daimler a signé un accord d’externalisation informatique avec Infosys pour transformer ses opérations.

Grâce à Infosys, Daimler va transformer son modèle d’exploitation informatique et son infrastructure, dans le but de créer une infrastructure informatique avec est disponible à la demande à partir de n’importe quel endroit. Dans le cadre de ce partenariat, des experts en infrastructure informatique automobile basés en Allemagne, en Europe élargie, aux États-Unis et dans la région APAC passeront de Daimler à Infosys.

Le développement informatique planifié comprend la création d’un cloud hybride intelligent à l’aide d’Infosys Cobalt et de fournisseurs de cloud de premier plan, qui fait partie de ses plans multi-cloud. Daimler normalisera également la technologie à travers un écosystème de fournisseurs.

Schumacher a ajouté que les entreprises allemandes dans ces dernières transactions ont tous essayé de se transformer pendant des années avec des résultats mitigés.

« Les accords conclus avec ces entreprises indiennes donneront à ces grandes entreprises l’occasion d’accélérer leurs initiatives de transformation, non seulement de réduire leur base de coûts, mais aussi d’acquérir un niveau de sophistication des services de l’homme et des processus de classe mondiale », a-t-il déclaré.

Schumacher a ajouté que les dernières offres donnent du poids à l’opinion que la plupart des entreprises mondiales voient les fournisseurs indiens autant que d’être sur les économies de coûts.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance