Connect with us

Monde

Une femme de 34 ans meurt après avoir été violée par trois hommes et incendiée en Afrique du Sud

Published

on


Une FEMME est morte après avoir été brutalement violée par trois hommes et incendiée en Afrique du Sud.

L’homme de 34 ans a été traîné dans un parc à Roodepan, Kimberley et attaqué peu après 20 heures vendredi.

La femme a été attaquée à Roodepan, Kimberley peu après 20 heures vendredi.

Elle a été violée dans le parc Lethabo avant d’être aspergée de paraffine et incendiée, rapporte SABC News.

La femme a été retrouvée par des voisins horrifiés devant une cabane et transportée d’urgence à l’hôpital avec de graves brûlures.

Elle est décédée à l’hôpital dimanche, a annoncé la police.

Les flics seraient toujours à la recherche des trois suspects.

L’horreur de la noyade de masse tue 76 personnes alors que le bateau chavire lors d’inondations record au Nigeria
La Russie pourrait lancer des armes nucléaires en utilisant la Biélorussie pour se couvrir, prévient l’ennemi de Poutine

Thabo Mothibi, porte-parole du Congrès national africain au Cap-du-Nord, a déclaré : « Alors que les enquêtes de la police se poursuivent, les informations reçues indiquent un possible motif de crime de haine. »

Les femmes vivant dans la région du Cap Nord ont déclaré qu’elles vivaient dans la peur après l’attaque au milieu d’un fléau de violence sexuelle brutale.

Un habitant a déclaré à SABC News: « Nous n’avons pas grand-chose ici, mais que quelque chose puisse arriver à une femme comme ça, c’est très triste.

« C’est déchirant de penser que cela pourrait arriver à ma fille. »

Un autre a déclaré: « C’est déchirant de sortir et de voir ce qui s’est passé, mais c’était terrifiant. C’était émotionnellement et mentalement dérangeant pour moi. »

L’attaque d’horreur survient quelques semaines seulement après que huit mannequins ont été violés collectivement en Afrique du Sud alors qu’ils tournaient un clip vidéo après que 17 hommes cagoulés soient soudainement apparus sur le plateau tirant des coups de feu en l’air.

Le groupe enregistrait un clip gospel lorsqu’ils ont été installés dans une mine abandonnée dans la province du Gauteng.

Les victimes ont tenté de s’enfuir mais ont été arrêtées par une volée de coups de feu tirés en l’air.

Ils ont ensuite été forcés de s’allonger alors qu’un groupe d’hommes qui portaient des cagoules s’approchait.

Le gang a emporté ses téléphones portables, ses bijoux, ses sacs, son argent et son équipement de tournage avant d’emmener un modèle à la fois dans un sous-bois et de les violer 10 fois chacun.

Les victimes ont été violées 32 fois au total avant l’arrivée de la police sud-africaine.

Martin Lewis révèle comment calculer le coût de fonctionnement des appareils électroménagers
Ma fille a demandé à se teindre les cheveux - j’ai cédé mais les trolls m’ont claqué

Les policiers sont entrés dans une fusillade qui a tué deux mineurs et en a blessé un autre, selon l’Unité de la protection de l’enfance et des infractions sexuelles.

Après la fusillade, 65 mineurs « illégaux » ont été arrêtés.



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance