Connect with us

France

Un homme au couteau abattu près de Paris Eurostar après avoir menacé des policiers avec une lame

Published

on


Un KNIFEMAN a été abattu près du hub Eurostar à Paris après avoir menacé un policier.

L’agresseur se serait approché du policier alors qu’il gardait les VTT de son collègue alors qu’ils assistaient à une perturbation domestique à proximité.

Un homme au couteau a attaqué un flic qui gardait les vélos de ses collègues

Le policier a abattu le couteau peu avant midi dimanche rue Boinod

L’incident s’est produit rue Boinod, dans le 18E paris, à environ 1,6 km de la Gare du Nord.

Le tireur aurait menacé l’agent et aurait tiré une lame, ce qui aurait incité le policier à lui tirer dessus trois fois peu avant midi.

Le Parisien rapporte que le policier a d’abord tenté d’effrayer le tireur avec sa matraque télescopique – mais l’agresseur est ensuite revenu et a tenté de le poignarder.

L’agent a été laissé en état de choc et transporté à l’hôpital tandis que le suspect est décédé sur les lieux, Français le journal.

Il n’est pas clair si l’agresseur a été impliqué dans l’appel de perturbation initial qui a incité l’agent à se rendre sur les lieux.

Les images de la scène montrent une feuille de plastique jusqu’à la suite de la fusillade que les flics tentent de reconstituer exactement ce qui s’est passé.

Le dernier bain de sang fait suite à une série d’incidents terroristes à travers la France au cours duquel des policiers ont été attaqués avec des couteaux et d’autres armes.

Toutefois, des sources policières ont déclaré que les premières enquêtes sur la fusillade d’aujourd’hui n’ont mis au jour aucune preuve de terrorisme.

Une source a déclaré: « L’agent se tenait près des VTT tandis que deux de ses collègues ont assisté à un incident domestique dans un bâtiment voisin.

« Un homme a commencé à menacer le policier, puis s’est approché de lui avec un couteau, tout en ignorant les avertissements.

« L’agent a dit qu’il n’avait pas d’autre choix que d’ouvrir le feu avec son pistolet de service, et le couteauier a été frappé trois fois avant de mourir sur place. »

Le parquet de Paris s’était rendu sur les lieux en début d’après-midi, en collaboration avec les enquêteurs de la police judiciaire.

L’incident s’est produit à environ 1,6 km du terminal EuroStar de la Gare du Nord

« Des enquêtes sont confiées à l’IPGN », a déclaré un porte-parole de la police, en référence à l’Inspection générale de la police nationale en France.

« Les circonstances exactes de ce qui s’est passé n’ont pas encore été établies », a déclaré le porte-parole, qui a déclaré que le décès a eu lieu rue Boinod, dans le 18E quartier de Paris.

Il est proche des principales lignes de chemin de fer à partir de laquelle les trains à grande vitesse voyagent vers et depuis des villes comme Londres.

Yoann Maras, du syndicat de police Alliance, a déclaré qu’il était peu probable qu’il s’agit d’une attaque terroriste, et plus probablement d’un incident impliquant une « personne dérangée ».

La France reste en état d’alerte après six ans d’attentats terroristes sauvages – dont la décapitation de l’instituteur Samuel Paty par un terroriste d’origine russe en octobre dernier.

Toujours en octobre dernier, un homme armé d’un couteau a décapité une victime à Notre-Dame de Nice et en a tué deux autres – ce qui intervient dans un contexte d’indignation face à la répression sévère du « séparatisme islamique » d’Emmanuel Macron.

Et avant cela, quatre personnes ont été blessées après qu’un homme les ait poignardées devant l’ancien siège de Charlie Hebdo.

Il y a eu fréquemment des attaques au couteau contre les forces de l’ordre, qui ont fait la mort de policiers en service – y compris une attaque à la voiture bélier contre deux policiers en avril dernier à Colombes.



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance