Connect with us

France

Shocking pic capture toute l’échelle déprimante du déploiement shambolic jab de l’UE

Published

on


Une photographie choquante qui montre une personne en attente de la vaccination Covid dans une mer de chaises met à nu le déploiement bâclé jabs de l’UE.

La photo, prise à Bruxelles, intervient alors que les autorités belges ont mis en garde contre de « sérieux retards » dans le programme vaccinal, alors que la France et l’Allemagne voisines se préparent à de nouveaux blocages dans un contexte de montée en puissance de nouveaux cas.

🦠 Lire notre blog coronavirus en direct pour les dernières nouvelles et mises à jour

Le fiasco du jab de l’UE est mis à nu alors qu’un homme est assis seul au milieu d’une mer de chaises vides dans un centre médical covid installé à l’aéroport de Bruxelles

Selon les derniers chiffres, 6,5 pour cent des adultes vivant dans l’Union européenne ont été vaccinés, contre plus de 27 pour cent au Royaume-Uni.

Covid a tué plus de 531 000 personnes dans toute l’UE.

Elle intervient alors qu’Angela Merkel et Emmanuel Macron sont confrontés à des mutineries dans leur propre pays sur des mesures de blocage.

Les dirigeants parisiens ont menacé d’un blocage de trois semaines tandis que la chancelière allemande fait face à des critiques sur sa prudence face à la levée des restrictions.

IL VIENT COMME:

Les États allemands rebelles vont de l’avant avec les réouvertures, bien que Mme Merkel ait déclaré qu’il ne pouvait y avoir d’assouplissement supplémentaire que si le nombre de cas de Covid pour 100 000 habitants était inférieur à 35.

Mais selon l’Institut Robert Koch, l’autorité de santé publique du pays, il y a actuellement environ 61,7 cas pour 100 000 habitants.

Les programmes de vaccination de la France et de l’Allemagne ont été plongés dans le chaos alors que des milliers de personnes refusent d’avoir le jab Oxford-AstraZeneca , après que les dirigeants de l’UE ont fait à plusieurs reprises des allégations sans fondement sur son efficacité.

Un virologue allemand a révélé hier que son pays était assis sur un énorme 1,2 millions jabs Oxford.

Cela est venu au milieu des avertissements d’une « troisième vague » d’infections qui pourraient balayer l’Allemagne comme il lutte avec son déploiement jab lent – tout comme le Royaume-Uni compte dans les jours à la liberté grâce à son succès de vaccination.

Angela Merkel est confrontée à une mutinerie entre Les Etats allemands qui avancent avec l’assouplissement des blocages
Les dirigeants parisiens veulent enfermer la ville, dans un défi direct à Macron

Seulement quatre pour cent de la population allemande a été vaccinée, contre 27,4 pour cent au Royaume-Uni, selon la BBC.

Mme Merkel a déclaré qu’elle ne prendrait pas le vaccin Oxford/AstraZeneca parce qu’elle est trop vieille, bien qu’elle ait supplié les résidents de prendre le jab.

On a demandé à la chancelière allemande, 66 ans, si elle prendrait le jab pour donner l’exemple à un pays où beaucoup refusent de prendre le jab d’Oxford.

Mais Mme Merkel a déclaré à la FAZ qu’elle n’était pas éligible parce que les régulateurs allemands ont limité le jab aux moins de 65 ans, une décision qui n’a pas encore été inversée même après que les données de l’Ecosse ont montré qu’il est très efficace chez les personnes âgées.

Pendant ce temps, seulement deux millions Français personnes ont reçu une première injection du vaccin Covid-19 jusqu’à présent.

Au Royaume-Uni, qui a une population similaire à celle de la France, plus de 18 millions de personnes ont été frappés.

Français Premier ministre Jean Castex a mis en garde contre des mesures accrues pour lutter contre la propagation du coronavirus dans 20 régions.

Cela inclut Paris, où les hôpitaux sont sous pression en raison d’un taux d’infection très élevé, avec des variantes contagieuses qui, dans certains cas, font plus de 50 pour cent des nouvelles infections.

La France a connu deux blocages complets depuis que la pandémie a commencé à déferler sur l’Europe.

Plus de 85 000 personnes y sont mortes de Covid 19.

Le journal allemand BILD a salué l’approche vaccinale du Royaume-Uni en titrait « Chers Britanniques, nous vous envions ! »

Les dirigeants de l’Union européenne se sont engagés hier soir à accélérer le déploiement des vaccins et ont pressé les compagnies pharmaceutiques de respecter leurs engagements en matière de livraison, alors que les inquiétudes s’intensifient quant à la propagation de nouvelles variantes du virus.

Mais ils ne pouvaient offrir aucune perspective de répit à court terme pour les citoyens fatigués par le couvre-feu, portant des masques, dont beaucoup ont souvent travaillé de la maison au cours de la dernière année s’ils n’ont pas perdu leur emploi.

Les dirigeants ont également déclaré que des restrictions, y compris sur les voyages, devraient rester en place dans de nombreuses parties du bloc des 27 nations.

Charles Michel, président du Conseil de l’UE, a déclaré : « Notre priorité absolue est maintenant d’accélérer la production et la livraison de vaccins et de vaccins.

« Nous voulons plus de prévisibilité et de transparence pour nous assurer que les compagnies pharmaceutiques respectent leurs engagements. »

Les cas resserrent en France
Et le nombre de décès n’est pas en forte baisse



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance