Connect with us

Monde

Plus de 150 morts redoutés après la surcharge du ferry « casse en deux » et coule

Published

on


Plus de 150 personnes sont portées disparues et sont portées disparues noyées après qu’un ferry surchargé s’est brisé et a coulé au Nigeria, selon les autorités.

Seuls 40 survivants et cinq corps ont été retrouvés, a déclaré Abdullahi Buhari Wara, chef administratif du district de Ngaski.

Le bateau était surchargé d’environ 200 personnes (image du fichier)

Le bateau a chaviré dans le fleuve Niger, nigeria

Les sauveteurs ont dit qu’il était peu probable que d’autres survivants soient retrouvés.

Environ 200 personnes se trouvaient à bord du bateau sur le fleuve Niger, dans le nord-ouest du Nigeria, mercredi.

Le navire a quitté le centre de l’État du Niger et se dirigeait vers le nord-ouest de l’État de Kebbi lorsqu’il s’est brisé et a coulé, a précisé Wara.

Il a imputé l’accident à la surcharge, car le bateau ne devait transporter pas plus de 80 passagers.

Et d’ajouter: « Une opération de sauvetage est en cours… nous parlons d’environ 140 passagers toujours portés disparus.

Le navire a également été chargé avec des sacs de sable d’une mine d’or, a déclaré le fonctionnaire.

Beaucoup de passagers revenaient d’une veine d’or nouvellement découverte, a dit Wara.

Il a ajouté: « Ils y vont habituellement le soir et retournent à Wara le matin.

« La plupart d’entre eux sont de petits commerçants, des vendeurs de nourriture et les mineurs locaux. »

Cinq corps ont été retrouvés à partir de mercredi soir, bien que la population locale s’attende à ce que davantage se lavent dans les prochains jours, a déclaré Qasimu Umar Wara, un habitant.

Il a ajouté: « Le bateau était surchargé. Mon frère fait partie des disparus.

« C’est le pire accident de bateau qui se soit produit dans cette eau. »

Il a chaviré dans l’État de Kebbi, dans le nord-ouest du Nigeria (image du fichier)

Le bateau en bois a chaviré près de Wara, une ville sur les rives du lac Kainji, une partie du fleuve Niger, a déclaré Yahaya Sarki, un porte-parole du gouverneur de Kebbi.

« Des corps sont encore en cours de remise en corps. Nous ne pouvons pas déterminer le nombre pour l’instant », a ajouté Sarki.

Un survivant, Buhari Abubakar, a déclaré qu’une quarantaine de personnes avaient jusqu’à présent été secourues.

Cependant, de nombreux autres passagers, principalement des femmes et des enfants, sont toujours portés disparus.

Les accidents de bateaux fluviaux sont fréquents sur les voies navigables nigérianes, principalement en raison de la surpopulation, du mauvais temps et du manque d’entretien, en particulier pendant la saison des pluies annuelle.

Au début du mois, 30 personnes se sont noyées lorsqu’un bateau surchargé a chaviré dans le centre de l’État du Niger.

Le bateau transportant 100 commerçants locaux s’est scindé en deux après avoir heurté une souche lors d’une tempête alors qu’ils revenaient d’un marché local, selon les responsables des urgences.

Le Niger est le principal fleuve d’Afrique de l’Ouest qui traverse la Guinée en croissant jusqu’au delta du Niger au Nigeria et est une route commerciale locale clé pour certains pays.

C’est la dernière d’une série de tragédies nautiques similaires.

En 2016, le Sun Online rapportait que les secouristes avaient récupéré 25 cadavres à la suite du naufrage tragique d’un ferry dans le centre du Myanmar.

Le navire a chaviré sur la rivière Chindwin, près de la ville de Monywa, dans la région de Sagaing, dans le sud-est de l’Asie.

Les autorités ont toutefois réussi à mettre 154 personnes en sécurité, tandis que des proches désemparés attendaient des nouvelles de leurs proches.

Des secouristes ont transporté le corps d’une victime lors d’une opération de recherche au Myanmar



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance