Connect with us

Monde

Ongle pensé pour avoir été utilisé dans « crucifixion du Christ » est mis au jour

Published

on


Un CLOU pensé pour avoir été utilisé dans la crucifixion de Jésus-Christ a été découvert dans la chambre secrète d’un monastère.

Les archéologues affirment avoir fait cette découverte étonnante alors qu’ils travaillaient dans le monastère de Milevsko en République tchèque.

Le fragment de six centimètres de l’ongle avec lequel Jésus-Christ a été crucifié aurait été trouvé dans une cavité dans la voûte d’un monastère en République tchèque

Le couvercle de la boîte était à l’origine fait d’une plaque d’or massif avec une inscription forgée IR, ce qui signifie « Jésus est roi »

Il ya un long passage sous le monastère qui a conduit les archéologues à la salle du trésor caché

Le morceau d’ongle de six pouces de long a été découvert dans une boîte dans une cavité dans la voûte du monastère, et est inscrit « IR » – qui se traduit par « Jésus est roi ».

Les experts affirment que la salle cachée a été utilisée pour cacher des artefacts rares des raids des troupes hussites au début du XVe siècle.

Radio Prague rapporte que les chercheurs ne peuvent pas confirmer si l’ongle est venu de la « Vraie Croix », mais disent que la découverte est « encore plus grande que le reliquaire de Saint-Maurus ».

Le Maurus Reliquary est une grande boîte en or contenant des fragments des corps de Saint Maurus, Saint Jean-Baptiste et Saint Timothée.

Les archéologues ont déjà découvert des dizaines de clous prétendument liés à la crucifixion, conduisant les experts à rester sceptiques quant à la nouvelle découverte.

Jiří Šindelář, qui a participé à la découverte, a déclaré à l’agence de presse ČTK: « Parce que les Hussites ont détruit les archives, il n’y avait aucune information qu’une telle chose était ici. »

Les experts vérifieront les résultats l’année prochaine, a-t-il ajouté.

Mgr Vlastimil Krocil, à gauche, et l’archevêque de Prague, le cardinal Dominik Duka, au centre, inspectent le clou

Les experts vérifieront les résultats l’année prochaine

Elle intervient après qu’une étude a révélé que les clous controversés liés à la crucifixion ont des fragments d’os anciens et de bois encastrés en eux.

Les clous auraient été trouvés à Jérusalem, dans une grotte funéraire du premier siècle considérée comme le lieu de repos de Caiaphas – le prêtre juif qui a envoyé Jésus à sa mort dans la Bible.

À un moment donné après l’excavation de la grotte en 1990, cependant, les clous ont disparu.

Des années plus tard, la cinéaste Simcha Jacobovici affirmait avoir trouvé les clous, affirmant même qu’ils avaient été utilisés pour crucifier Jésus lui-même dans le documentaire de 2011, Nails Of The Cross.

À l’époque, les érudits claquaient la suggestion, niant que les clous que Jacobovici avait trouvés étaient les mêmes de la tombe de Caiaphas.

Mais l’étude a conclu que les ongles sont en effet les mêmes – et qu’ils ont probablement été utilisés pour crucifier quelqu’un aussi.

Les archéologues ont déjà découvert des dizaines de clous prétendument liés à la crucifixion



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance