Connect with us

Sport

Nedovic ramène le Panathinaïkos à la victoire face à l’ASVEL

Published

on



Nemanja Nedovic PAO

Alors que le Panathinaïkos manque son capitaine, Ioannis Papapetrou, sur blessure, mais avec Nemanja Nedovic lors d’une belle soirée pour une fois de plus, les hôtes sont revenus à la victoire face à l’ASVEL Villeurbanne, 88-71, mercredi soir (13/1). Alors que les deux équipes s’entretenaient en tête-à-tête pendant trois quarts- temps, le Panathinaïkos n’a eu besoin que de 10 minutes pour prolonger son avance et obtenir une victoire bien nécessaire à domicile.

Le gardien serbe, Nemanja Nedovic a été le meilleur marqueur des hôtes avec 33 points, dont 18 en première mi-temps. Giorgos Papagiannis a connu une autre soirée productive avec 18 points. Norris Cole a été le meilleur marqueur de l’ASVEL Villeurbanne avec 15 points tandis que David Lighty en a ajouté 13 autres.

Le match

Suivi tôt, mais Nedovic a fait la différence

L’ASVEL a commencé le quart avec de grands choix offensifs tout en jouant une défense solide à l’autre bout du terrain. Panathinaikos d’autre part, avec Nedovic comme principale source de but, a pris leur première avance du match avec Papagiannis après un excellent travail d’équipe et une grande communication avec les gardiens (18-17). Panathinaikos a marqué un 18-2 pour terminer le premier quart-temps en tête par 4 points (25-21).

Grands choix offensifs pour le Panathinaikos Avec Cole à la tête de l’ASVEL

Les « verts » ont renforcé leur défense dans le deuxième quart-temps et se sont battus pour chaque rebond, chaque possession unique (32-26). L’ASVEL revient à deux points après quelques belles décisions en attaque face à Norris Cole (32-30). Nedovic n’a pas fait grand-chose pour le Panathinaikos dans le deuxième quart-temps, mais sa contribution était encore très importante en passant le ballon à ses coéquipiers et en se créant des occasions. Alors que le Panathinaïkos profitait de toutes les erreurs commises par l’ASVEL en défense, Papagiannis et Mitoglou ont été les joueurs qui ont fait preuve de dunk (42-40). L’ASVEL a toujours été proche du score, ne laissant pas les hôtes se mettre en confiance et prolonger leur avance. Nedovic a été assez bien dans le deuxième quart-temps, mais a frappé le triple pour envoyer les deux équipes aux vestiaires avec son équipe menant par 3 (45-42).


Photo: Euroligue de basket

La défense du Panathinaïkos donne 10 points d’avance

Avec Nedovic commençant le quart à droite d’où il l’a laissé, les deux équipes ont fait quelques mauvais choix en attaque. La défense du Panathinaïkos, en revanche, a donné une avance de 7 points (55-48) et la confiance qu’ils pouvaient gagner le match. Cole a été celui qui essayait de garder l’ASVEL en vie, montrant son stand de tir et de faire à peu près tout pour son équipe de rester près du score. Belle contribution de Papagiannis, qui était là au moment où le Panathinaïkos en avait besoin des deux côtés du terrain (64-55). La bataille Norris Cole – Nemanja Nedovic a trouvé la seconde, menant les hôtes à une avance sûre de 10 points (70-60).

Ils ont essayé, mais pas assez

L’ASVEL a entamé le quatrième quart-temps prêt pour un retour, marquant 4 points consécutifs et montrant une certaine agressivité en défense. Mais pas pour longtemps avec panathinaikos obtenir leur première avance à deux chiffres (76-65), pour le prolonger encore plus avec Dinos Mitoglou (78-65). Les Papagiannis dominant les rebonds et donnant des solutions offensives, les « verts » ont prolongé leur avance à 18 points et l’ASVEL n’a pas pu réagir. Panathinaikos faisait tout bien pour les 2:25 minutes restantes et a obtenu une victoire bien nécessaire à domicile, 88-71.



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance