Connect with us

France

Moment où un expulsé libyen lance une attaque folle au burin contre un banlieusard à Paris

Published

on


Des images horrifiantes montrent le moment où un déporté libyen a lancé une attaque frénétique contre un banlieusard à la gare du Nord à Paris.

Le suspect, qui a été officiellement expulsé de France l’année dernière, a été arrêté à la station Eurostar après s’être livré à un saccage qui a fait six blessés.

L’une des victimes peut être vue au sol à la gare

Des passants ont tenté d’arrêter l’attaquant

L’homme au couteau a été abattu par des flics armés

L’attaque s’est produite à 6h45 pendant l’heure de pointe du mercredi matin au centre très fréquenté des trains à destination de Londres et du nord de l’Europe.

Des images dramatiques montrent l’une des victimes poussée au sol alors qu’elle était poignardée à plusieurs reprises avec un ciseau aiguisé.

La victime – qui n’a pas été identifiée – s’est retrouvée aux soins intensifs et son état est décrit comme « critique ».

Son agresseur – qui prétend s’appeler Mohamed Amine – a également été grièvement blessé après avoir été abattu à plusieurs reprises par des policiers armés.

Poutine fera face à un « mécontentement extrême » après un « geste significatif » dans une guerre défaillante
Poutine peiné surpris en train de se frotter à plusieurs reprises la main droite au milieu d’un « traitement contre le cancer »

Il semble que le suspect ait d’abord ciblé un homme à l’avant de la gare avant de se diriger vers les quais et d’attaquer d’autres personnes et un agent de la police des frontières.

Il a poignardé six personnes au total – une femme et cinq hommes – dans ce que la police croit être une attaque de couteau de masse non provoquée.

Le Libyen, qui n’avait pas de papiers, a été identifié à l’aide d’empreintes digitales montrant qu’il était entré en France en 2020.

Il a reçu l’ordre de quitter le pays l’année dernière à la suite de nombreuses comparutions devant les tribunaux pour des crimes, notamment des dommages matériels.

Mais il a simplement ignoré l’ordre d’expulsion, et il s’est présenté à la Gare du Nord peu avant 7 heures du matin mercredi.

Une femme qui a été témoin de l’attaque a déclaré : « J’étais avec mes amis à la Gare du Nord ce matin, je partais en vacances, et nous allions juste dans l’entrée quand nous avons entendu quelqu’un crier.

« Les gens étaient allongés sur le sol et d’autres montaient dans les trains le plus rapidement possible. Quelqu’un avait sorti un couteau et attaquait des gens.

« Je me suis occupé de la première victime qui avait été blessée. J’ai eu l’impression que l’homme au couteau attaquait n’importe qui près de lui.

« Alors que les gens étaient pris en charge, j’ai entendu des coups de feu – les forces de l’ordre réagissaient à l’attaquant. »

Les policiers ont dû utiliser leurs armes pour « neutraliser » l’homme armé d’un couteau au poste.

Le premier à intervenir a été un policier qui n’était pas en service, a rapporté Le Parisien.

Une source d’enquête a déclaré: « Il s’est jeté sur les gens sans discernement avant que la police n’intervienne. »

Le motif de l’attaque reste flou.

La zone a été bouclée et les services d’urgence se sont précipités sur les lieux.

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a tweeté sur l’incident et a félicité la police pour sa réponse rapide.

Il a déclaré: « Un individu a blessé plusieurs personnes ce matin à la Gare du Nord.

« Il a été rapidement neutralisé. Merci aux forces de sécurité pour leur réaction efficace et courageuse. »

La circulation autour de la gare a été perturbée, mais la station fonctionne maintenant comme d’habitude.

Le réseau ferroviaire TER Hauts-de-France a déclaré dans un communiqué: « Le trafic est perturbé au départ et à l’arrivée de Paris Nord.

« La police a ouvert le feu contre une personne menaçante qui aurait blessé des clients à la Gare du Nord.

« La personne a été maîtrisée, les services d’urgence sont intervenus et la personne a été évacuée.

« Un périmètre de sécurité a été établi mais la station continue de fonctionner normalement. »

Une enquête a été ouverte par le parquet de Paris.

L’attaque au couteau survient quelques semaines seulement après qu’un tireur raciste a tué trois personnes dans une horrible fusillade de masse près de la Gare du Nord.

Darmanin a déclaré que le suspect de la fusillade identifié comme un conducteur de train à la retraite de 69 ans, William M. « voulait manifestement cibler des étrangers ».

Les gens commencent tout juste à réaliser que Humpty Dumpty n’est pas un œuf
Le populaire parc de vacances Pontins fermera cette année

L’attaque a déclenché des violences dans les rues de Paris avec des policiers anti-émeute tirant des gaz lacrymogènes sur la foule.

Les trois victimes, une femme et deux hommes, auraient été des militants kurdes.

Les flics ont tiré sur le suspect à plusieurs reprises

L’attaque s’est produite à 6h45 à la gare du Nord

Le suspect a été arrêté à la gare



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance