Connect with us

Sport

Marius Grigonis a mené zalgiris Kaunas passé Panathinaikos à Athènes

Published

on



Marius Grigonis Zalgiris

Avec Marius Grigonis à la tête de son équipe, zalgiris Kaunas a remporté une victoire impressionnante mais difficile sur la route contre le Panathinaikos, 69-81, vendredi soir (11/12). Panathinaikos a riposté, est revenu sur le jeu, mais ce n’était pas suffisant pour les joueurs de l’entraîneur Vovoras pour s’en tirer avec la victoire.

Marius Grigonis a été le meilleur marqueur des Zalgiris avec 24 points et Nigel Hayes a ajouté 14 points. Nemanja Nedovic a été le meilleur marqueur du Panathinaikos avec 12 points tandis que Papapetrou, Papagiannis et Mack ont ajouté 10 points chacun.

Le match

Les deux équipes manquant plusieurs occasions de marquer, Zalgiris a commencé la rencontre avec une légère avance de 2 points (2-4) mais le Panathinaïkos a joué une défense solide dès les premières minutes. Deux lancers francs d’Aaron White ont créé l’égalité (4-4) mais un beau jeu offensif des Zalgiris a ramené leur avance de deux points (4-6). Les Zalgiris ont réussi à prendre leur première avance de 4 points grâce à Lauvergne et Grigonis a réussi le triplé pour les Lituaniens (6-11). Panathinaikos a été, assez rapidement, à la traîne par 9 points (8-17) avec l’entraîneur Vovoras appeler le temps mort. Le temps mort semblait fonctionner pour le Panathinaikos avec Mitoglou marquant 4 points consécutifs, l’équipe volant le ballon et se battant pour chaque possession (12-17). Les Zalgiris menaient 5-0, ont obtenu leur plus grosse avance du match et la différence à deux chiffres (12-22). Malgré quelques revirements de Zalgiris, les hôtes n’en ont pas profité et ont terminé le premier quart-temps avec 12 points d’avance (12-24).

Dans le deuxième quart-temps, cinq points de Dinos Mitoglou ont suffi pour aider le Panathinaïkos à débuter son retour. Zalgiris a commis quelques revirements donnant aux Grecs l’occasion de fermer le score, de revenir dans le match et de prendre confiance (18-24). Malgré deux lancers francs manqués de Mitoglou, Zalgiris a commis une nouvelle erreur non forcée, qui n’a pas coûté cette fois, avec walkup marquant pour trois (18-27). Le Panathinaïkos a perdu de son élan avec Nigel Hayes inscrivant son deuxième triplé du match (18-30). Chaque fois que le Panathinaïkos tentait de revenir au score et de fermer le score, les tirs de Zalgiris du périmètre suffisaient à empêcher un retour grec. Marius Grigonis a poursuivi son tir parfait et Zalgiris s’est dirigé vers les vestiaires avec 10 points d’avance (33-43).


Photo: Euroligue de basket

Dans le troisième quart-temps, le Panathinaïkos a joué de manière plus agressive en défense et avec 8 points de White, Nedovic et Papapetrou, le score est tombé à une seule avance de possession pour les invités (41-43), forçant l’entraîneur Schiller à un temps mort. Les Grecs ont utilisé leurs fautes à bon escient, comme l’entraîneur Vovoras voulait et a saisi les rebonds offensifs. En revanche, Zalgiris manquait ses occasions de marquer, commetait des fautes inutiles, mais Grigonis était là pour les aider avec un triplé (41-46). Panathinaikos semblait avoir l’élan avec Howard Sant-Roos voler le ballon et marquer deux points sur la pause rapide (45-46). Zalgiris a montré une certaine réaction et a marqué 4 points consécutifs avec Walkup et Hayes (45-50). La défense du Panathinaïkos a été très solide avec Shelvin Mack qui a fait son travail sur le plan offensif, à l’issue de la rencontre (50-50). Zalgiris a immédiatement répondu par un 5-0 (50-55) sans laisser le Panathinaikos gagner trop de confiance. Rubit a marqué pour deux, a obtenu le lancer franc bonus et a marqué un triple quelques secondes plus tard, pour amener son équipe à une avance de 10 points (50-60). Panathinaikos avait perdu l’élan, retourné le ballon, mais le seuil de leur défense a été ce qui les a maintenus en vie pour terminer le troisième quart-temps à la traîne par 10 points (50-60).

Avec une confiance élevée dès le troisième quart-temps et jokubaitis marquant le triplé, Zalgiris était déterminé à quitter Athènes avec la victoire (50-63). Panathinaikos a eu sa dernière chance de revenir sur le match, avec Nemanja Nedovic marquant un layup facile (52-63). Panathinaikos a pris le score à 7 points avec Papagiannis marquant son sixième point de la nuit et rejetant Marius Grigonis à l’autre bout (60-67). Jeune, Rokas Jokubaitis avec une occasion de trois points a prolongé l’avance de Zalgiris à 10 points, mais Shelvin Mack a marqué le triple (63-70). A près de 3 minutes de la fin du match, Papagiannis menait le Panathinaïkos à un retour avec des paniers consécutifs du grand grec (67-72), obligeant le banc lituanien à un temps mort. Niges Hayes avec le panier et la faute, a donné Zalgiris trois points de plus dans un moment crucial du match. Panathinaikos n’a jamais réussi à faire un autre retour avec Zalgiris laissant OAKA avec la victoire (69-81).



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance