Connect with us

France

Les Noel devraient être annulés pour arrêter la troisième vague Covide en France, prévient le patron de l’hôpital

Published

on


CHRISTMAS en France devrait être ANNULÉ cette année sur les craintes qu’il pourrait conduire à une troisième vague mortelle de Covide, un chef médical a averti.

Cela survient alors que le pays compte le quatrième plus grand nombre de cas de coronavirus au monde avec 48 720 nouvelles infections signalées en moyenne chaque jour.

⚠️ Lire notre blog en direct coronavirus pour les dernières nouvelles et mises à jour

La France devrait annuler les célébrations de Noel et du Nouvel An pour arrêter une nouvelle poussée de coronavirus, a déclaré un responsable hospitalier de Paris

Le directeur de l’hôpital de Paris, Julien Lenglet, a déclaré à LA RADIO RMC que les fêtes de Noel et du Nouvel An – connues en France sous le nom de « Saint-Sylvestre » – pourraient faire monter en flèche les cas.

Il a dit que les célébrations pourraient finir comme un « géant, cluster intergénérationnel qui pourrait être à l’origine d’une nouvelle vague potentielle » de Covide-19.

Lenglet, qui travaille à l’hôpital Antony en région parisienne, a déclaré: « Je dirais, sans aucune hésitation, que nous devrions annuler Noel et Saint-Sylvestre. »

La France est entrée dans un deuxième lockdown national pour freiner la propagation du virus à la fin du mois d’octobre.

Et tout comme le Royaume-Uni, certains politiciens et experts de la santé espèrent que la fermeture permettra de freiner l’épidémie permettant au pays de rouvrir à temps pour Noel.

La semaine dernière, Boris Johnson a promis un verrouillage de quatre semaines est suffisant pour lutter contre le coronavirus et permettra aux familles de se réunir au cours de la période des fêtes.

Mais le Premier ministre a prévenu que tout le monde devait travailler ensemble pour remettre Covide dans sa boîte s’il voulait « un Noel aussi normal que possible ».

Pourtant, le Royaume-Uni reste à quelques semaines de retard sur la France en termes d’infections de la deuxième vague et l’avertissement du chef de la santé Français est sévère.

Dans son deuxième huis clos, le gouvernement du président Macron a mis en place des mesures plus strictes qui sont en place depuis le 30 octobre et qui resteront en place pendant cinq semaines.

Les restaurants, les bars et les commerces non essentiels ont été contraints de fermer et les gens sont interdits de voyager entre les régions.

Les résidents ne peuvent quitter la maison que pour un travail essentiel, faire de l’exercice, faire des achats de nourriture ou pour des raisons médicales, mais les écoles et les lieux de travail demeureront ouverts.

Le mouvement est limité à un kilomètre des maisons des gens.

Les gens doivent utiliser les laissez-passer officiels pour quitter leur maison, comme ils l’ont dû lorsque le verrouillage de mars a été imposé.

Les policiers ont intensifié les contrôles et les agents ont été photographiés arrêtant les voitures, demandant aux conducteurs de montrer des permis valides étant donné l’interdiction de voyage non essentiel.

Les restrictions seront révisées toutes les deux semaines et devraient prendre fin le 1er décembre.

Avec plus de 1,8 million de cas confirmés depuis l’apparition de la maladie, seuls les États-Unis, l’Inde et le Brésil ont un nombre d’infections plus élevé que la France.

Le pays a subi 86 852 cas le 7 novembre, un record pour la troisième journée consécutive.

Et Français autorités ont fait état de plus de 40 000 décès, dont près de 30 000 sont actuellement soignées à l’hôpital, rapporte Sky News.

Français le Premier ministre Jean Castex portait de l’équipement de protection lors de sa visite dans une unité de soins intensifs à Saint-Etienne la semaine dernière

La France connaît une deuxième vague de coronavirus



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trending