Connect with us

France

Les Britanniques interdits d’entrée en France pour arrêter la propagation de la variante indienne

Published

on


Brits ont été interdits d’entrée en France à moins qu’ils ne puissent prouver qu’ils ont une « raison impérieuse », à partir de lundi.

Le ministère des Affaires étrangères du pays a déclaré que la France réintrodit des règles strictes sur les arrivées en provenance du Royaume-Uni qui ne sont pas des résidents de Français dans le but de freiner la propagation de Covid-19, en particulier la variante indienne.

🔵 Lire notre blog coronavirus en direct pour les dernières mises à jour

Les Britanniques ont été interdits d’entrée en France sans une « raison impérieuse »

Le Français a réinstauré une mesure stricte pour les Britanniques voyageurs sur les craintes de la variante indienne

Alors que le ministère n’a pas précisé ce qui compterait comme une « raison impérieuse », le gouvernement Français avait auparavant déclaré que des raisons familiales, sanitaires ou professionnelles pouvaient être acceptables, rapporte France24.

En mars dernier, la France avait assoupli les règles pour les Britanniques et les autres citoyens de l’UE.

Mais à partir de lundi, « des raisons impérieuses seront requises pour les étrangers non membres de l’UE qui ne résident pas en France et qui viennent en France du Royaume-Uni », a indiqué le ministère dans un communiqué.

Toutefois, le ministère a ajouté qu’il n’y aurait « pas de contrôles systématiques » pour assurer le respect de l’exigence, « compte tenu de la faible incidence de Covid en Grande-Bretagne ».

« Il y a une nouvelle situation avec la progression de la variante dite indienne au Royaume-Uni », a déclaré le porte-parole du gouvernement Gabriel Attal. « (France) mettra en place un isolement obligatoire pour les personnes venant du Royaume-Uni. »

Elle intervient quelques jours seulement après que la France a ajouté le Royaume-Uni à sa liste de quarantaine obligatoire, les arrivées en provenance du Royaume-Uni devant s’isoler pendant sept jours en raison des craintes de la variante indienne.

La France avait précédemment mis en garde le Royaume-Uni contre d’éventuelles restrictions de voyage en raison de l’augmentation du nombre de cas covid-19.

Il a déclaré que le pays n’introduirait pas d’interdiction pure et simple, mais qu’il veillerait à ce que des mesures supplémentaires soient en place.

La France a ajouté le Royaume-Uni sur sa liste de quarantaine obligatoire

Ceux qui entrent en France sont tenus de s’isoler pendant sept jours

Français ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian a déclaré à la radio RTL: « Nous nous inquiétons de la variante indienne et nous restons en état d’alerte à ce sujet, en coopération avec les autorités britanniques ».

« Nous espérons que la variante pourra être contrôlée dans un pays qui a connu de véritables échecs pendant la pandémie.

« Toutefois, l’arrivée de la variante indienne et l’augmentation des cas de variante indienne au Royaume-Uni posent un problème et nous sommes donc vigilants à ce sujet [and] en contact avec les autorités britanniques. »

L’Français du gouvernement aura un grand impact sur l’industrie touristique, qui est désespérée pour un retour à la normale avant la saison estivale.

« C’est raisonnable en termes d’économie de l’été Français, mais sera très punitif pour les régions qui dépendent des vacanciers britanniques », a déclaré Ge Kusters, propriétaire du camping Le Paradis dans la région de la Dordogne et président du syndicat régional des campings.

« Il va y avoir plus de soutien financier à suivre. »

Actuellement, la France n’a vacciné que 15,4% de sa population et administré 34,3 millions de jabs au total, selon Notre Monde en données.

Auparavant, l’Autriche avait annoncé l’interdiction des vols directs en provenance du Royaume-Uni.

Seuls les citoyens et résidents autrichiens seront autorisés à entrer dans le pays à partir du Royaume-Uni à partir du 1er juin.

L’Allemagne a été la première à interdire les voyages au Royaume-Uni en raison des craintes de variante covid.

Au Royaume-Uni, le NHS a été invité à accélérer le déploiement du vaccin contre le coronavirus et à essayer de donner autant de deuxièmes doses dès que possible que la propagation de la variante indienne s’accélère.

Le nombre de cas de B1617,2 a augmenté de 3 535 au cours de la dernière semaine pour atteindre 6 959 et « les hospitalisations augmentent » dans certaines des régions touchées – Bolton, Bedford et Blackburn, Darwen étant le plus durement touché.



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance