Connect with us

Technologie

Le studio post-produit parisien utilise Atempo Miria pour des restaurations en direct

Published

on


Bande – il n’est pas vraiment conçu pour les charges de travail qui ont besoin de restaurations régulières, mais le studio de post-production basé à Paris À La Plage utilise du ruban linéaire ouvert sur bande (LTO) pour ses rushes et son contenu restauré régulièrement. Plus précisément, il utilise ADA – maintenant connu sous le nom de Miria – d’Atempo, qui aide à la gestion des archives et à la migration de grands volumes de fichiers.

« Ce que nous mettons sur LTO, ce sont les médias en direct », dit À La Plage Directeur Général Guillaume Bossu. « Ce sont des rushes haute résolution que nous devons trouver lorsque nous avons terminé nos modifications, de travail qui a des sections que nous devons rééditer a posteriori et aussi des maîtres que nous fournissons aux clients à la fin de la production. Pour toutes ces raisons, il est essentiel de pouvoir extraire des fichiers de bandes aussi facilement que des disques durs.

Le studio travaille également sur des longs métrages et des séries télévisées, qui consomment respectivement environ 1 To et 400 Go par heure. Dans certains cas, les rushes ne sont pas des fichiers vidéo, mais des images à un taux de 24 par seconde.

« Lorsque nous avons commencé en 2016, nous ne pouvions pas gérer plus de deux ou trois films à la fois. Nous n’avons travaillé qu’avec une boîte NAS, avec un lecteur LTO-7 attaché juste pour récupérer le contenu. Mais après deux ans, nous avons connu une forte croissance de l’activité et nous avions de plus en plus besoin de bandes pour stocker et accéder aux données.

L’équipe de À La Plage organise chaque élément de sa production dans une hiérarchie de processus afin d’indexer au mieux les types de contenu travaillés. Bien que cette méthode soit efficace lorsque l’on travaille avec des disques durs (disques durs), elle est plus éprouvant avec du ruban adhésif.

« Il était nécessaire à chaque occasion de scanner l’ensemble du contenu d’une cartouche de ruban avant d’être en mesure d’extraire le fichier requis, et ce nuage prendre des heures, dit Bossu.

Il était à la recherche d’une alternative, mais n’a trouvé qu’un logiciel d’archivage qui visait à décharger les lecteurs de stockage reliés au réseau (NAS) sur bande.

« Nous voulions un logiciel qui a enregistré l’emplacement de tous nos fichiers en mémoire, qui présentait notre structure d’annuaire comme s’ils étaient sur disque, et à laquelle nous pourrions dire: « Extraire ce fichier pour moi », ajoute-t-il.

Par un coup de chance, Bossu est entré en contact avec le fabricant de logiciels de sauvegarde Atempo en 2018, dont le produit ADA a coché toutes les cases pour À La Plage. « Nous nous sommes rencontrés. Ils ont présenté leurs fonctionnalités, et nous avons signé », dit Bossu.

Les choses intéressantes dans ADA pour À La Plage était qu’il a inventorié tout ce qu’il stockait et l’a présenté par l’intermédiaire d’un explorateur de fichiers.

« Il n’est pas possible d’ouvrir des fichiers avec cette interface », dit Bossu. « Mais, vous pouvez voir leur taille, ce qu’ils contiennent et ce cartouche LTO qu’ils sont sur. Il est donc facile de lire les données que vous souhaitez restaurer et il est possible de lui demander de restaurer une ancienne version du fichier.

Cependant, ADA nécessite vraiment un déploiement assez musclé pour gagner ses avantages, ce qui signifie une bibliothèque de bandes plutôt qu’un seul lecteur.

« Le déploiement d’ADA nous a amenés à revoir notre infrastructure et ce que nous devions faire pour soutenir la croissance de nos activités. Pour des raisons de coût, j’ai opté pour une bibliothèque de bandes LTO-6 en 2018 d’Overland, avec des cartouches de moins grande capacité que LTO-7. Cette bibliothèque comprenait un lecteur et 24 emplacements pour un accès rapide aux cartouches », explique M. Bossu.

À l’époque, À La Plage a été équipé de trois boîtes NAS pour fournir le stockage de poste de travail sur un réseau de 10 Gbps. Cela a été mis à jour cette année avec des commutateurs de 100 Gbps, ce qui est mieux adapté à la vidéo Ultra-HD. Toutes les machines du réseau avec des données qui peuvent être archivées ont un agent Atempo Data Mover qui communique avec le logiciel ADA.

« Pour exécuter ADA, Atempo n’offre pas de serveur dédié », explique Bossu. « Nous avons donc décidé d’en construire un nous-mêmes sur une carte mère et une carte réseau Asus. »

Cette machine sera déployée cette année, et exécutera deux autres bibliothèques de bandes, cette fois LTO-8. Cela équivalait à tout un investissement pour À La Plage, il a donc pris la décision de ne pas reprendre ce qu’Atempo offrait comme accompagnement.

« Au début, c’était très compliqué de comprendre comment définir l’ADA et comment l’utiliser », explique M. Bossu. « Nous avons pris un mois entre la signature et l’enregistrement de notre première cartouche de bande LTO, puis plusieurs semaines pour comprendre les subtilités, qui étaient généralement autour de sauvegardes incrémentielles et ne pas enregistrer de nouveau des fichiers qui n’avaient pas changé depuis la sauvegarde précédente.

« L’interface est compliquée, avec beaucoup d’informations à comprendre », ajoute Bossu, qui a opté pour l’interface avancée parce qu’elle offre plus que la norme. « Mais dans l’utilisation, vous sentez que leur approche est le meilleur parce que tout ce dont vous avez besoin peut être trouvé dans l’endroit le plus logique.

Le PDG parle même d’une certaine facilité avec le logiciel.

« Une fois que vous avez à saisir avec les subtilités de la configuration, l’utilisation est très facile, dit Bossu. « De l’interface, je fais glisser et déposer des fichiers du NAS à la bibliothèque de bandes. Écrire sur bande n’est pas déclenché immédiatement. Un travail est créé qui se nourrit toute la journée avec nos demandes d’écriture manuelle et que je lance à la fin de la journée, après s’être assuré qu’il ya suffisamment de bandes vides dans la bibliothèque.

Au fil du temps, Bossu expérimentera avec les domaines difficiles. Il apprécie le soutien d’Atempo, qui a toujours été opportun.

« Par exemple, lorsque nous avons ajouté les deux bibliothèques LTO-8, nous avons été victimes d’une certaine lenteur inexpliquée. J’ai envoyé un e-mail au support technique, qui a répondu le lendemain et qui a appelé le lendemain pour vérifier que tout s’était passé comme prévu. Leur pro-activité est louable. D’autres fournisseurs avec qui nous travaillons doivent toujours être poussés.

Déjà séduit par la solution Atempo, Bossu envisage d’aller au-delà de simples fonctionnalités de sauvegarde pour répondre aux besoins de l’entreprise à À La Plage.

« Par exemple, nous avons souvent besoin de remixer un film », dit Bossu. « Dans ce cas, notre logiciel d’étalonnage garde en mémoire les noms de tous les fichiers nécessaires. Aujourd’hui, nous devons consulter cette liste et dire à l’ADA quels fichiers restaurer. Demain, nous voulons être en mesure de dire à ADA d’aller consulter la liste elle-même afin qu’elle sache quels fichiers restaurer.

Enfin, Bossu espère pouvoir déployer les agents Data Mover sur les postes de travail eux-mêmes. « Nous avons équipé nos Mac de cartes réseau de 25 Gbps et 50 Gbps pour communiquer à pleine vitesse avec le stockage partagé. Mais ces machines ne savent pas comment tirer parti de toute la bande passante possible lorsqu’elles copient des fichiers au NAS. Les outils Atempo fonctionnent parfaitement pour cela.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trending