Connect with us

Technologie

Le ministère de la Défense signale une augmentation de 18 % des incidents de perte de données

Published

on


Le ministère de la Défense (ministère de la Défense) a enregistré une augmentation de 18 % des incidents de perte de données personnelles au cours de la période de 12 mois se tait au 31 mars 2020, avec 546 incidents au cours de la période, et sept qui ont été officiellement notifiés au Commissariat à l’information (BIC).

Les données, contenues dans le rapport annuel du ministère de la Défense et analysées par le groupe de réflexion parliament street, ont révélé que 454 de ces incidents concernaient la divulgation non autorisée de données, 49 à la perte d’équipement électronique, d’appareils ou de documents provenant de locaux gouvernementaux, 19 à la perte d’équipement, d’appareils ou de documents provenant de locaux extérieurs du gouvernement, et l’autre à l’élimination non sécurisée de documents papier.

Les sept incidents notifiés à l’OIC comprennent la divulgation de données sur le personnel et la santé de deux anciens employés du ministère de la Défense après qu’un sous-traitant a mal disposé du matériel d’origine mod; et la perte de dossiers d’enquête criminelle au cours du processus d’archivage, qui a touché 16 personnes.

Le Ministère a également signalé l’accès non autorisé et la divulgation de données sur la santé mentale à un tiers, qui fait actuellement l’objet d’une enquête de la Police militaire royale en vertu de la Loi sur l’utilisation abusive des ordinateurs; et un rapport de dénonciation incorrectement expurgé qui a révélé des identificateurs et des déclarations personnels.

Parliament Street a déclaré que les données ont soulevé de « nouvelles questions » sur les risques pour la sécurité auxquels sont confrontées les organisations du secteur public au Royaume-Uni, en particulier de ceux qui sont eux-mêmes chargés de sauvegarder la posture de sécurité nationale du pays.

Commentant les données, tim Sadler, PDG de Tessian, a déclaré que le volume d’incidents reflétait la facilité avec avec elle que de simples incidents d’erreur humaine pouvaient compromettre la sécurité des données et nuire à la réputation.

« Les erreurs vont toujours se produire, de sorte que les organisations donnent à leur personnel plus de données à gérer et rendent les employés responsables de la sécurité des informations plus sensibles, elles doivent trouver des moyens de mieux sécuriser leurs employés », a-t-il déclaré.

« L’éducation sur les pratiques de données sûres est une bonne première étape, mais les dirigeants d’entreprise devraient réfléchir à la façon dont la technologie peut fournir une autre couche de protection et aider les gens à prendre des décisions de sécurité plus intelligentes pour empêcher que les erreurs ne se transforment en violations », a déclaré M. Sadler.

Dans son rapport annuel, qui peut être lu dans son intégralité ici, le ministère de la Défense a déclaré que son risque pour la cybersécurité était complexe, évolutif et croissant au rythme, ce qui lui a fait gérer activement le cyberrise par le biais d’une équipe dévouée et de « niveaux très élevés de vigilance et de gouvernance ».

Au cours de la période couverte par le rapport, elle a créé une nouvelle Direction de la cyberdéfense et des risques afin d’améliorer ce travail, en unifiant les activités de gestion et d’intervention dans un cadre unique qui, selon elle, avait considérablement amélioré sa compréhension du paysage des risques. Elle a déclaré qu’elle avait travaillé à la mise en œuvre de nouvelles capacités conçues pour assurer une meilleure protection de ses systèmes informatiques et de communication de base.

Elle a également travaillé dans l’ensemble du gouvernement et de l’industrie pour renforcer la sécurité de sa chaîne d’approvisionnement et a lancé une campagne interne de sensibilisation à la cybersécurité à l’intention des membres du personnel.

Le ministère de la Défense a été approché pour commentaires, mais n’avait pas répondu au moment d’écrire ces lignes.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance