Connect with us

Technologie

Le gouvernement nomme le chef de l’unité de transfert de technologie

Published

on


Le Government Office for Technology Transfer (GOTT) a nommé Alison Campbell au poste de PDG pour soutenir les tentatives du gouvernement de commercialiser 104 milliards de livres sterling d’actifs du savoir.

GOTT, qui fait partie du Département des affaires, de l’énergie et de la stratégie industrielle (BEIS), est chargé de travailler avec les organisations du secteur public pour identifier les opportunités prometteuses d’actifs de connaissances et fournir un soutien spécialisé.

Campbell, ancien directeur de Knowledge Transfer Ireland, supervisera la préparation de GOTT, qui a été annoncé il y a environ un an, avant son lancement plus tard cette année. GOTT et la stratégie gouvernementale visant à tirer le meilleur parti des actifs de connaissances ont été annoncés après un rapport gouvernemental sur le sujet, publié l’année dernière.

Le rôle de GOTT consiste à tirer le maximum de valeur des actifs de connaissance et d’innovation du secteur public, dont la valeur est estimée à 104 milliards de livres sterling. Cela inclut la propriété intellectuelle, les logiciels, les processus et les données.

Campbell a plus de 20 ans d’expérience dans une carrière qui a commencé dans l’industrie de la biotechnologie, y compris en tant que PDG par intérim de la société de transfert de technologie (MRCT) du Medical Research Council, et en tant que responsable du transfert de technologie et du soutien à la recherche au King’s College de Londres.

« Je suis ravie d’assumer ce nouveau rôle, en aidant à soutenir la gestion des actifs de connaissances de l’ensemble du secteur public afin d’avoir un impact sociétal et économique », a-t-elle déclaré.

« Ici [at GOTT], nous disposerons d’une plate-forme solide à partir de laquelle construire grâce au travail et à la prestation importants de l’équipe existante des actifs du savoir, ainsi qu’à l’engagement et au soutien des principaux intervenants du secteur public.

Le ministre des Sciences, George Freeman, a déclaré que les découvertes britanniques avaient trop souvent été mises sur le marché ailleurs. « [They are] souvent commercialisé aux États-Unis, apportant l’expertise et les avantages financiers de la recherche britannique à l’étranger », a-t-il déclaré.

« C’est pourquoi je suis si heureux qu’Alison Campbell, une formidable chef de file dans le domaine du transfert de connaissances, se joigne à nous pour diriger notre excellent nouveau Bureau gouvernemental pour le transfert de technologie, un organisme qui sera essentiel pour maximiser les actifs exceptionnels du gouvernement britannique en matière de connaissances au profit de l’économie, de la société et de la position du pays en tant que superpuissance scientifique mondiale. »

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance