Connect with us

Technologie

Le fondateur du Web appelle à un accès internet omniprésent et sûr pour les jeunes

Published

on


Tim Berners-Lee, inventeur du Web, est co-auteur d’une lettre ouverte avec Rosemary Leith, appelant à la connectivité Internet pour tous les jeunes du monde entier.

Selon Berners-Lee et Leith, qui ont cofondé la World Wide Web Foundation pour faire progresser le web ouvert en tant que bien public et droit fondamental, le financement de l’infrastructure du réseau, des subventions et du soutien aux réseaux communautaires permet entièrement d’offrir un accès internet à tous les jeunes.

Dans la lettre, le couple a appelé les décideurs politiques à accélérer et à l’échelle des investissements pour s’assurer que tout le monde, partout est à la portée d’une connexion Internet significative, avec les vitesses, les données et les appareils dont ils ont besoin pour tirer le meilleur parti du Web. « Une poussée tous aisément pour connecter le monde fera en sorte que les jeunes ne passent pas entre les mailles du filet », ont-ils écrit.

Berners-Lee et Leith ont cité les données de l’Alliance for Affordable Internet (A4AI) de la Web Foundation, qui estime que 428 milliards de dollars d’investissements supplémentaires sur 10 ans fourniraient à chacun une connexion haut débit de qualité.

« Pour mettre cela en perspective, cela équivaut à l’équivalent de seulement 116 $ par personne pour les 3,7 milliards de personnes qui restent hors ligne aujourd’hui, ont-ils dit. « En donnant à des milliards d’autres personnes des outils pour apprendre, gagner et créer, cet acompte pour les générations futures rapporterait des rendements incroyables sous forme de croissance économique et d’autonomisation sociale. »

Dans la lettre, le couple a noté qu’une augmentation de 10% du nombre de personnes en ligne se traduit par une augmentation de 2% du PIB d’une économie. Ils ont également fait référence à des recherches montrant que la réalisation de la large bande universelle dans les pays en développement d’ici 2030 apporterait environ 8,7 milliards de dollars en avantages économiques directs. « Nous ne pouvons pas nous permettre de ne pas le faire », ont-ils dit.

« En donnant à des milliards d’autres personnes des outils pour apprendre, gagner et créer, cet acompte pour les générations futures rapporterait des rendements incroyables sous forme de croissance économique et d’autonomisation sociale »

Tim Berners-Lee et Rosemary Leith, Web Foundation

Comme les années précédentes, Berners-Lee a souligné les lacunes du secteur de la technologie à faire assez pour se protéger contre les abus en ligne et la propagation de la désinformation.

« Nous devons également nous assurer que la technologie est utile et non nuisible; inclusive, pas exclusive », ont déclaré Berners-Lee et Leith dans la lettre. « Le développement et la conception de la technologie ne font pas des droits et du bien-être des utilisateurs une priorité absolue. La façon dont les produits et services sont conçus aide à déterminer si les jeunes peuvent les utiliser en toute sécurité et efficacement.

Berners-Lee et Leith ont exhorté les entreprises technologiques à travailler avec les jeunes pour co-créer des produits et des services qui respectent leurs droits et prennent en compte leurs expériences et leurs besoins uniques. Ils ont également suggéré que les gouvernements adoptent des lois efficaces qui régissent la technologie et tiennent les entreprises responsables de la création de produits et de services responsables.

La publication de la lettre est en lien avec la Fondation Web qui met sur pied un tech policy design lab. Berners-Lee et Leith ont déclaré que le laboratoire commencera par lutter contre la violence sexiste en ligne et les abus à l’égard des femmes, en particulier des jeunes femmes.

« Dans le cadre de ce programme pilote, nous rassemblons des entreprises technologiques et des groupes de défense des droits des femmes pour façonner des solutions politiques et de produits pour lutter contre le harcèlement en ligne, afin que toutes les jeunes femmes puissent utiliser le Web sans crainte d’abus et de violence », ont-elles déclaré.

Au fil du temps, Berners-Lee et Leith espèrent que le laboratoire continuera à travailler à résoudre certains des problèmes technologiques les plus difficiles pour atteindre un monde meilleur en ligne.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance