Connect with us

Monde

Le fœtus infecté par Covid meurt dans l’utérus après l’admission de sa mère à l’hôpital

Published

on


Un bébé mort-né dont la mère avait été frappée par le coronavirus est mort dans l’utérus après avoir été infecté par la maladie, disent les rapports d’Israël.

La femme enceinte – qui en était à sa 36e semaine de grossesse – a apparemment été admise au Centre médical Meir à Kfar Saba après être tombée malade chroniquement samedi.

🦠 Lire notre blog coronavirus en direct pour les dernières nouvelles et mises à jour

Médical au service d’isolement COVID-19 du Meir Medical Center à Kfar Sab (stock)

Les médecins ont alors appris que son bébé à naître était déjà mort avec des tests ultérieurs révélant que le fœtus avait également été infecté par le virus, rapporte le Times of Israel.

L’hôpital a déclaré qu’il ne pouvait pas encore lier le virus à la mort.

La semaine dernière, un cas similaire a été signalé lorsque le fœtus d’une femme de 29 ans s’est trouvé porteur du virus lors de tests effectués après une mortinatalité.

Dans ce cas, l’hôpital a déclaré qu’il y avait une forte probabilité que le fœtus soit mort de complications liées à Covid.

Le chef du département des maladies infectieuses de l’hôpital, le Dr Tal Brosh, a déclaré au site d’information Ynet qu’il avait été infecté « par le placenta ».

L’hôpital a déclaré qu’il ne pouvait pas actuellement lier le virus à la mort elle-même

Il a ajouté qu’il y avait « un degré très élevé de certitude » que le fœtus « est mort à cause du coronavirus ».

Le Dr Brosh a révélé qu’ils avaient vu trois mortinaissances de femmes infectées par le coronavirus.

Cependant, ils n’avaient trouvé aucun bébé à naître avec la maladie avant l’incident de la semaine dernière.

« Si la mère avait été vaccinée au premier ou au deuxième trimestre, cela aurait pu être évité », a-t-il dit.

Le directeur de la maternité, le Dr Yossi Tobin, a convenu qu’il était probable que le décès ait été causé par Covid.

« C’était une infection intra-utérine du fœtus, qui peut causer une infection placentaire et la mort, dit-il.

« Il s’agit d’un phénomène rare parce qu’un bébé est habituellement infecté par le coronavirus après la naissance, à la suite d’un contact avec la mère.

« Le fait que nous avons pu découvrir qu’ils étaient déjà positifs dans l’utérus indique une forte probabilité que [the fetus] est décédé des suites du coronavirus.



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance