Connect with us

Technologie

Le Cyber Security Council défend les professionnels de la sécurité au Royaume-Uni

Published

on


Le Uk Cyber Security Council, mandaté par le gouvernement – un nouvel organisme professionnel mis en place par les membres de la Cyber Security Alliance pour défendre le cyberse secteur britannique – a officiellement lancé aujourd’hui en tant qu’entité indépendante, à la suite de la conclusion officielle de son projet de formation.

Dirigé par claudia Natanson, une OSIC de longue date possédant une expérience des secteurs public et privé, le Conseil cherchera à élargir la représentation du secteur, à accélérer la sensibilisation et à promouvoir l’excellence au sein de la profession grâce à un mélange de leadership de la pensée, d’outils de carrière, de gouvernement de l’éducation et de lobbying, d’industrie et d’universités pour développer et promouvoir le cyberse secteur britannique.

« Le projet de formation a jeté des bases solides sur lesquelles le conseil peut bâtir, et c’est ce que le conseil est en mesure de faire et fera à partir d’aujourd’hui. Les prochains mois seront particulièrement occupés; nous sommes maintenant en mesure d’embaucher et de commencer à travailler à gagner de la traction et de l’élan à travers et au-delà de la profession », a déclaré Natanson.

« Nous nous engagerons également avec le gouvernement pour assurer la mise en œuvre des normes et de la gouvernance nécessaires pour assurer une solide profession de la cybersécurité aujourd’hui et à l’avenir. Les syndics assurent tous ceux qui participent au conseil à ce jour de nos efforts maximaux pour faire avancer leur travail.

Dans l’immédiat, le conseil cherchera à nommer une équipe de direction permanente pour travailler aux côtés du conseil d’administration et à recruter plus de personnel pour faire avancer le travail que le projet de formation a déjà fait sur des éléments de la mission du conseil.

Cela comprend la création d’une certification de reconnaissance professionnelle officielle pour les praticiens de la sécurité qui alignera le secteur sur des professions telles que l’ingénierie, le droit et la médecine; la création et la promotion de normes d’éthique dans le secteur; et prendre des mesures pour améliorer l’inclusion, le cyber étant fortement déséquilibré en termes de genre, de diversité raciale et sexuelle.

Il révélera plus de détails sur ses plans lors de la prochaine conférence CyberUK de la NCSC (qui s’est tenue pratiquement cette année) en mai.

« Depuis 20 mois, des dizaines de bénévoles des 16 organisations avant-gardistes de la Cyber Security Alliance consacrent d’innombrables heures à la décision du conseil à cette date. Nous ne pouvons pas les remercier assez, parce que sans eux, il n’y aurait pas de conseil. Dans les dents d’une pandémie, pour atteindre cette date avec le conseil dans les délais est remarquable », a déclaré Natanson.

Les 16 membres de la Cyber Security Alliance impliqués dans le projet sont (ISC)², BCS, The Chartered Institute for IT, Chartered Institute of Information Security (CIISEC), Chartered Institute of Personnel and Development (CIPD), CompTIA, Crest, Chartered Society of Forensic Sciences (CSFS), Engineering Council, Information Assurance Advisory Council (IAAC), The Institution of Analysts and Programmers (IAP), The Institution of Engineering and Technology (IET) , Institute of Measurement and Control (InstMC), Isaca, Security Institute (SyI), TechUK et The Worshipful Company of Information Technologists (WCIT).

Clar Rosso, CEO de l’ISC)², a déclaré que le secteur bénéficierait du travail intersethétique qui a construit le conseil, et a appelé à poursuivre les efforts collectifs et la collaboration pour défendre les avantages en matière de sécurité et améliorer la sensibilisation et la compréhension des cybermenaces et des menaces.

« Le Conseil britannique de cybersécurité contribuera à promouvoir un plus grand développement des compétences et à attirer davantage de professionnels formés pour maintenir la position du Royaume-Uni en tant que centre mondial de compétences et d’innovation en matière de cybersécurité », a déclaré M. Rosso.

« En outre, il soutiendra la mission collective de notre secteur d’équiper les professionnels des compétences, des connaissances et du développement continu nécessaires pour suivre l’évolution des besoins de l’industrie de la cybersécurité et de l’économie en général.

« Ensemble, les organisations de l’Alliance pour la cybersécurité ont investi beaucoup de temps et de ressources parallèlement au financement du DCMS pour construire le conseil, établissant un nouveau niveau de coopération sans précédent au sein de notre industrie », a-t-elle ajouté.

« Notre vision et notre engagement communs à l’égard de la création du conseil, ainsi que notre soutien continu en tant que membre fondateur de l’Alliance, ont réuni notre industrie, et il est important que nous ne gaspilleons pas les possibilités de progrès et d’innovation que la coopération crée. »

Bill Mitchell, président de la Cyber Security Alliance, a ajouté: « Aujourd’hui marque une étape importante pour les nombreuses personnes qui sont aujourd’hui, et seront à l’avenir, remis la tâche extrêmement importante de protéger le Royaume-Uni et son économie contre les cybermenaces qui sapent les fondements de la société moderne.

« La remise du conseil à ses administrateurs est l’aboutissement de plus de quatre ans d’engagement à l’égard d’une vision des valeurs communes d’intérêt public de la part de 16 organisations qui se sont réunies en reconnaissance de l’étendue des compétences et des disciplines qui entrent dans cette tâche.

« Aujourd’hui, une nouvelle profession pour le Royaume-Uni peut être officiellement reconnue et soutenue. L’Alliance pour la cybersécurité reste pleinement déterminée à soutenir le nouveau Conseil et à veiller à ce qu’il réussisse au rythme et à la portée des besoins du Royaume-Uni alors que nous nous remettons de la pandémie et trouvons notre place en dehors de l’UE.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance