Connect with us

Monde

L’armée construit des « forts étoiles » avec des douves pour protéger les troupes dans le « nouveau califat » de l’Etat islamique

Published

on


L’Français militaire a construit d’étranges « forts étoilés » du XVIIe siècle avec des « douves » pour protéger les troupes au cœur du « nouveau califat » de l’Etat islamique en Afrique.

Les composés de l’armée en forme de Pentagone – dans le Mali marqué par la bataille – sont conçus pour permettre aux djihadistes attaquants absolument aucune chance de se couvrir.

Les « forts étoiles » ont été construits par les Français au Mali marqué par la bataille en Afrique

Ils sont à peu près basés sur les travaux de l’ingénieur militaire du XVIIe siècle Sébastien Le Prestre de Vauban.

Les forts – construits par le Régiment du Génie Parachutiste – ont cinq points de combat en forme de flèche sortant d’un pentagone pour former une étoile.

Vauban – qui est né en 1633 – les a conçus comme un moyen de survivre à des sièges de longue date, rapporte Popular Mechanics.

Selon le ministère Français, les travaux sur le camp de Labbézanga sur le fleuve Niger ont pris plus d’un an.

« Il y a maintenant un camp dont le système de défense est basé sur le concept éprouvé d’une forteresse en forme d’étoile », ont-ils déclaré dans un communiqué de presse.

« Établi sur une position surplombant Labbézanga et offrant une vue sur une longue distance, le camp permettra à ses occupants de tenir la position. »

Ils sont à peu près basés sur les travaux d’un ingénieur militaire du 17ème siècle

L’Etat islamique a repris de vastes pans de l’Afrique alors qu’il tente d’établir un « nouveau califat »

Crack Les forces britanniques sont actuellement déployées dans le cadre de la mission de maintien de la paix la plus dangereuse au monde au Mali.

Le premier des 300 soldats a atteint les badlands meurtriers dans le nord du pays à la fin de l’année dernière.

C’est là que les alliés d’al-Qaida combattent l’Etat islamique, et les groupes armés terrorisent les civils.

Les troupes sont formées pour des patrouilles dans le désert comme le légendaire Long Range Desert Group qui a lancé le SAS pendant la Seconde Guerre mondiale.

Mais les craintes concernant leur sécurité – et une pénurie chronique d’hélicoptères – signifient qu’ils seront confinés dans la zone près de leur base de Gao pour la première étape de leur mission.

Ils ont rejoint une force de plus de 15 000 casques bleus de l’ONU, dont des troupes chinoises et iraniennes, dans un pays cinq fois plus grand que la Grande-Bretagne.

Un Français patrouille dans le ciel malien à l’aide d’un hélicoptère militaire NH90

Le chef d’état-major de l’armée de l’air britannique Mike Wigston s Français aux troupes et aux aviateurs britanniques à Gao, au Mali

Le major-général Nick Borton, qui supervise la mission britannique dans la région aride du Sahel, a déclaré qu’il ne lutterait pas contre le terrorisme.

Leur mandat est de protéger les civils et de faire respecter un accord de paix de 2015 entre le gouvernement malien corrompu et impopulaire et un cocktail de rebelles armés.

« Le Sahel est l’une des régions les plus pauvres de la planète », a déclaré le général Borton.

« Les conflits violents et les migrations sans précédent vers les frontières de l’Europe ont une fois de plus attiré notre attention sur cet important domaine stratégique.

« Cela démontrera que les forces armées britanniques demeurent une force pour de bon dans le monde. »

Le Mali, l’un des pays les plus pauvres du monde, a été plongé dans un chaos encore plus profond par un coup d’État soudain en août.

Le président Ibrahim Boubacar Keita a démissionné après que les troupes mutines l’ont tenu sous la menace d’une arme à feu, et l’ancien ministre de la Défense Bah Ndaw a prêté serment en tant que chef intérimaire.

L’Etat islamique a pris le contrôle de vastes pans de l’Afrique alors qu’il tente d’établir un « nouveau califat ».



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance