Connect with us

France

La France pourrait quitter l’UE sur fond de « colère » des électeurs à Bruxelles, admet Michel Barnier

Published

on


La FRANCE pourrait suivre la Grande-Bretagne hors de l’UE parce que les gens sont « en colère » contre Bruxelles, a déclaré Michel Barnier.

L’ex-négociateur du Brexit a mis en garde contre les « troubles sociaux » et a déclaré que de nombreux électeurs de son pays d’origine en ont également assez de l’Union.

Michel Barnier met en garde contre la « colère » contre Bruxelles

L’extrême droite Marine Le Pen gagne du terrain sur Emmanuel Macron en vue de l’élection cruciale de l’Français prochaine.

Et M. Barnier a déclaré que l’UE est vouée à l’échec si elle ne « tire pas les leçons » de la décision de la Grande-Bretagne de démissionner.

Il a déclaré: « Demandons-nous pourquoi 52 pour cent des citoyens ont tellement voté contre Bruxelles qu’ils ont fini par partir.

« Il y a des raisons pour lesquelles nous pouvons trouver non seulement au Royaume-Uni, mais ici en France, des citoyens qui veulent quitter l’UE. »

M. Barnier a déclaré qu’il y avait « des troubles sociaux ou de la colère » au sein de l’Europe en raison de son incapacité à contrôler les « flux d’immigration ».

Et d’ajouter: « L’Europe est aussi souvent critiquée pour ses formalités administratives et sa complexité. Il est de notre responsabilité de comprendre pourquoi les Britanniques sont partis.

« Il est important pour nous d’écouter la colère exprimée au Royaume-Uni et de mettre en œuvre le genre de changements nécessaires pour mieux rassurer les citoyens européens qui restent. »

Emmanuel Macron se bat pour conserver la présidence Français ministre

Marine Le Pen gagne du terrain avant les élections d’avril prochain

M. Barnier serait en train de regarder une course à la présidence Français en tant que candidat conservateur.

Ses remarques intervient dans un contexte de colère à Bruxelles face au début du déploiement des vaccins Covid par l’UE.

Les eurocrates ont été largement critiqués pour avoir raté le système d’achat conjoint de jabs du continent.

Français électeurs se ront aux urnes en avril prochain lors d’une élection qui pourrait faire ou briser l’avenir du projet.

Un sondage réalisé par l’Ifop montre que la leader du Rassemblement national, Mme Le Pen, est en passe de remporter le premier tour avec 25% des voix.

Elle devrait perdre le second tour face à M. Macron par 54-46, soit une marge beaucoup plus faible qu’il y a quatre ans.

Le sondeur Frédéric Dabi a déclaré: « Les résultats reflètent la forte dynamique de Le Pen ainsi que les difficultés du président Macron dans le contexte de crise sanitaire.

« Jamais auparavant, à un an du scrutin, un candidat du Rassemblement national n’avait obtenu de tels scores. »



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance