Connect with us

Monde

La Corée du Nord « a 60 bombes nucléaires et la 3ème plus grande réserve chimique au monde »

Published

on


La Corée du Nord dispose de jusqu’à 60 bombes nucléaires et de la troisième plus grande réserve d’agents d’armes chimiques dans le monde, selon un rapport militaire américain.

Le rapport, intitulé « North Korea Tactics », a été publié par l’armée américaine, et a déclaré que le pays avait amassé le stock comme un moyen de dissuader d’autres pays d’essayer d’apporter un changement de régime.

La Corée du Nord a jusqu’à 60 bombes nucléaires, selon un rapport militaire américain

Le régime voudrait utiliser les wapons comme moyen de dissuasion pour d’autres pays

La Corée du Nord est connue pour avoir développé et testé des armes nucléaires ces dernières années.

Elle a effectué six essais nucléaires au total, un en 2006, 2009 et 2013, deux en 2016 et un en 2017.

Le président Trump a rencontré le dirigeant Kim Jong-un pour des pourparlers de désarmement à trois reprises en 2018 et 2019, mais aucun accord n’a été trouvé.

Le pays reste soumis à des sanctions économiques paralysantes imposées dans le cadre d’une tentative internationale d’entraver sa quête d’armes nucléaires.

Le rapport de l’armée américaine disait : « Les estimations pour les armes nucléaires nord-coréennes vont de 20 à 60 bombes, avec la capacité de produire 6 nouveaux appareils chaque année.

« La Corée du Nord a cherché à se dé nucléaire parce que ses dirigeants pensaient que la menace d’une attaque nucléaire empêcherait d’autres pays d’envisager un changement de régime. »

Il a ajouté que d’autres estimations suggéraient que le pays pourrait posséder 100 bombes nucléaires d’ici la fin de 2020.

Le stock d’agents chimiques du régime est également estimé entre 2 500 et 5 000 tonnes, le troisième plus important au monde.

Le rapport indique qu’il est « hautement probable » que le régime déploie des armes chimiques en cas de conflit militaire.

Les États-Unis auraient également réussi à armer la variole ou l’anthrax, dont un kilo suffit pour tuer 50 000 personnes.

Le rapport indique également que la Corée du Nord a développé un réseau de plus de 6 000 pirates informatiques, dont beaucoup sont basés ailleurs dans le monde, qui pourrait lui permettre de mener une cyberguerre.

« La Corée du Nord peut mener avec succès des activités de guerre informatique envahissantes à partir de la sécurité de son propre territoire », peut-on lire dans le rapport.

« Il a la capacité distribuée d’atteindre des ordinateurs ciblés n’importe où dans le monde, à mesure qu’ils sont connectés à Internet. »

Le rapport fait suite à un document de l’ONU qui a déclaré que la Corée du Nord avait « probablement » développé des dispositifs nucléaires qui pourraient être montés sur des missiles balistiques.

Le rapport indique que la Corée du Nord pourrait déployer des armes chimiques en cas de conflit militaire



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance