Connect with us

Monde

La Chine construit un camp de quarantaine géant sur fond de craintes d’une nouvelle épidémie à Covid

Published

on


La CHINE a construit un camp de quarantaine pour 4 000 personnes dans la crainte d’une nouvelle flambée de Covid.

Une armée de 600 travailleurs a construit le centre massif avec des milliers d’unités d’isolement en seulement cinq jours.

⚠️ Lire notre blog coronavirus en direct pour les dernières nouvelles et mises à jour

Le centre de quarantaine de 108 acres a été construit dans le Hebei en seulement 138 heures

Un ordre gouvernemental urgent demandait l’envoi de plus de 600 travailleurs et de 100 machines de construction sur le site

Une vidéo en accéléré, diffusée par la chaîne publique CCTV, montre des équipes de construction qui s’activent jour et nuit pour construire l’installation d’urgence.

Elle intervient alors que l’on craint une flambée de Covid dans le nord de la province du Hebei, qui est le dernier point chaud du virus dans le pays.

Les travailleurs sont sur place depuis 24 heures sans arrêt, malgré des températures glaciales.

Quelque 606 suites meublées seront prêtes aujourd’hui et 1 173 autres seront achevées demain, selon les autorités locales.

Le camp s’étend sur 108 acres et tiendra des milliers de porteurs présumés de coronavirus.

Le gouvernement a également placé les villes du nord de la Chine en lockdown pour ralentir une nouvelle vague d’infections qui ont frappé le pays ces dernières semaines.

POUSSÉE DE CAS

La Chine a signalé 118 nouvelles infections mardi, dont 43 dans la province de Jilin.

La province du Hebei, en dehors de Pékin, a connu 35 autres infections, tandis que la province du Heilongjiang a signalé 27 nouveaux cas.

La construction a commencé le 13 janvier dans le comté de Zhengding, à la périphérie de la ville de Shijiazhuang.

Le camp aura 4 156 appartements individuels une fois terminé

1 195 unités de fortune ont été achevées

En moins de six jours de construction, 1 195 unités de fortune ont été achevées et sont prêtes pour l’ameublement, indique le China Construction Second Engineering Bureau.

Pendant ce temps, Pékin n’a signalé qu’un seul nouveau cas.

La province septentrional du Liaoning a imposé des quarantaines et des restrictions de déplacement pour empêcher le virus de se propager davantage.

Ces mesures rigoureuses sont axées sur la prévention de nouvelles flambées pendant les vacances du Nouvel An lunaire de février.

Les autorités ont exhorté les citoyens à ne pas voyager, à fermer les écoles une semaine plus tôt et à élargir leur programme d’essais.

La Chine a signalé 88 454 cas et 4 635 décès, le virus a été détecté pour la première fois à Wuhan à la fin de 2019.

Ce nombre n’inclut pas les personnes qui ont un résultat positif, mais qui n’ont aucun symptôme dans son dénombrement.

Les camps tiendront des milliers de porteurs présumés de coronavirus



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance