Connect with us

France

La 2ème vague de Covide pourrait durer jusqu’à l’été, prévient Macron alors que les affaires Français s’envolent

Published

on


Le président de LA FRANCE, Emmanuel Macron, a prévenu que la pandémie de coronavirus devrait durer au moins jusqu’à l’été prochain.

Ces commentaires interviennent alors que la France a enregistré un nombre record de 52 010 cas de virus en une journée et que les flambées continuent de s’aggraver dans toute l’Europe.

⚠️ Lire notre blog en direct coronavirus pour les dernières nouvelles et mises à jour

Français président Emmanuel Macron a déclaré que la pandémie de coronavirus devrait durer au moins jusqu’à l’été de l’année prochaine

La France compte 1 138 507 cas de Covid à ce jour, ce qui en fait le cinquième pays le plus touché derrière les États-Unis, l’Inde, le Brésil et la Russie.

Il y a eu 34 761 décès en France en provenance de Covide, le septième plus haut bilan au monde.

Les nouveaux cas en France ont chuté de façon spectaculaire en mai et juin, mais ont de nouveau augmenté ces derniers mois à la suite de l’assouplissement des mesures de blocage.

Le pays a vu son nombre total de cas augmenter de plus de 40 000 au cours de chacun des quatre derniers jours.

S’exprimant vendredi lors d’une visite dans un centre de santé, M. Macron a déclaré: « Quand j’écoute les scientifiques et le Conseil scientifique, nous prévoyons [living with the virus] au mieux jusqu’à l’été prochain.

Il a ajouté que de nouvelles restrictions pourraient être nécessaires, mais qu’il viserait à les introduire de manière ciblée.

Vendredi, un couvre-feu de 21h à 6h a été élargi pour couvrir les deux tiers du pays.

La mesure touchera 46 millions de personnes et devrait rester en place pendant les six prochaines semaines.

Macron a déclaré qu’il sera détendu une fois que le taux d’infection quotidienne retombe entre 3.000 et 5.000.

L’épidémiologiste Arnaud Fontanet, conseiller du gouvernement Macron, a déclaré la semaine dernière que la deuxième vague de coronavirus se propageait plus vite que la première.

« Le virus circule plus rapidement qu’au printemps », a-t-il dit.

« Et puis il y a eu une semaine froide en septembre et tous les indicateurs ont encore mal tourné dans toute l’Europe.

« Le virus se propage mieux dans le froid parce que nous vivons plus à l’intérieur.

« Les hôpitaux et le personnel médical se retrouveront dans une situation qu’ils ont déjà connue. »

Il a ajouté que la France était « confrontée à une période difficile ».

DEUXIÈME VAGUE ‘MAINTENANT UNE RÉALITÉ’

Des pays comme la Russie, la Pologne, l’Italie et la Suisse ont également enregistré de nouveaux résultats quotidiens au cours de la dernière semaine.

Le gouvernement espagnol a annoncé hier un deuxième état d’urgence à l’échelle nationale à la suite d’un pic de cas.

L’Espagne a enregistré 1 110 372 depuis le début de la pandémie, ce qui fait de son épidémie la sixième pire au monde.

L’état d’urgence, qui est entrée en vigueur la nuit dernière, obligera toutes les régions, à l’exception des îles Canaries, à imposer un couvre-feu nocturne et à limiter les rassemblements sociaux à six.

Les déplacements entre les régions seront également interdits.

Il durera initialement deux semaines, mais le Premier ministre Pedro Sanchez a appelé le Parlement à approuver sa prolongation jusqu’au 9 mai.

La mesure devra être approuvée par le Parlement pour durer au-delà de 15 jours.

« Nous vivons dans une situation extrême. C’est la crise sanitaire la plus grave du siècle dernier », a déclaré M. Sanchez lors d’une conférence de presse à l’issue d’une réunion du cabinet.

S’exprimant mardi, le ministre espagnol de la Santé Salvador Illa a déclaré: « La deuxième vague n’est plus une menace, c’est une réalité. »

Les gens font la queue pour être testés pour le coronavirus à Paris

Un couvre-feu nocturne a été instauré dans les deux tiers de la France



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trending