Connect with us

Technologie

IBM rafraîchit les tableaux FlashSystem d’entrée de gamme avec un peu de NVMe

Published

on


IBM a rafraîchi les tableaux de stockage flash d’entrée de gamme de sa ligne FlashSystem avec l’introduction du flash 5200 tout-NVMe, ainsi que les 5015 et 5035 qui peuvent être équipés de disques flash connectés SAS ou disque filature.

Le déménagement complète cette actualisation matérielle commencée sur la ligne FlashSystem en février dernier lorsque les 7200 et 9200/9200R – l’extrémité supérieure de la gamme – ont été mises à niveau.

Le 1U 5200 est livré avec jusqu’à 12 lecteurs flash NVMe et Fibre Channel NVMe-over-fabric (NVMeoF) connectivité pour les hôtes avec bande passante de 16/32 Gbps. Il a été rafraîchi avec deux processeurs Intel Skylake 8 cœurs et jusqu’à 512 Go de cache.

La capacité NVMe se trouve dans les propres modules FlashCore d’IBM et jusqu’à 745 peuvent être hébergés pour une capacité maximale par nœud de 23PB. Jusqu’à quatre nœuds peuvent être regroupés, ce qui signifie que les 1,5 million d’IOPS par nœud peuvent théoriquement atteindre six millions par cluster.

Les 5015 et 5035 ne sont pas destinés avec une telle haute performance à l’esprit et viennent avec broadwell processeurs avec moins de cœurs (deux et six respectivement) et jusqu’à 64 Go de cache. Le 5015 échelles à 12PB avec 392 lecteurs par nœud et le 5035 à 15PB avec 504.

Le regroupement à deux nœuds est possible sur ce dernier, mais le 5015 est autonome. La connectivité est Fibre Channel, avec iSCSI également possible, comme il est avec le 5200. Les trois tableaux offrent une latence de 70 microsecondes.

Tous les tableaux FlashSystem sont compatibles avec le cloud hybride, avec une connectivité aux nuages publics pour le tiering des données, la migration, la réplication et les instantanés possibles. Cette fonctionnalité s’inscrit dans le cadre de spectrum virtualize d’IBM, que tous ces produits incluent.

Il a commencé sa vie en tant que contrôleur de volume SAN (SVC) d’IBM qui s’est construit sur ses capacités de virtualisation de stockage d’origine pour embrasser le cloud hybride, la réplication de trois sites, la prise en charge de l’outil de provisionnement et de configuration Ansible de Red Hat, et la prise en charge de l’interface de stockage de conteneurs (CSI) pour Red Hat OpenShift et Kubernetes.

Les cas d’utilisation ibm a à l’esprit pour le 5200 sont, selon IBM CMO Eric Herzog, déploiements de bord comme les branches des détaillants qui ont besoin de haute performance dans un facteur de forme compacte, ou les centres de données de base qui veulent consolider beaucoup de stockage multi-fournisseurs existant à une plate-forme, via Spectrum Virtualize.

N’est-ce pas un tableau tout-NVME exagéré pour les cas d’utilisation de bord?

Herzog a déclaré: « Chaque fournisseur de stockage a obtenu NVMe et a donc tous les fournisseurs de serveurs. Ici, dans les médiums, c’est une norme de l’industrie, c’est omniprésent. Vous ne payez plus de prime pour NVMe.

Cela dit, Herzog a ajouté: « Nous faisons des tableaux équipés de SAS parce que nous n’avons pas encore rafraîchi notre gamme de produits à NVMe. De plus, les 5015 et 5035 offrent un réseau hybride à faible coût capable de cloud pour les clients dont le budget est limité.

Cette décision fait suite à l’unification l’an dernier des gammes de produits FlashSystem et Storwize. Les mises à niveau sont arrivées en tête sur les 7200 et 9200 haut de gamme, avec la 9200R, un modèle FlashSystem à l’échelle rack qu’IBM livrera, assemblera, installera et configurera pour les clients avec des commutateurs Brocade ou Cisco Fibre Channel.

La mise à niveau des produits 5200, 5035 et 5015 semble également être en partie le résultat d’un changement de châssis, d’hydravion et d’alimentation électrique loin de leur héritage StorWize.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance