Connect with us

Technologie

HMRC évite Gov.uk Notify et cherche fournisseur pour unifier les notifications

Published

on


HM Revenue and Customers (HMRC) est à la recherche d’un fournisseur tiers pour unifier les notifications de texte, de voix et de courriel, plutôt que d’utiliser le service de notification Gov.uk du gouvernement.

Le Ministère cherche à dépenser jusqu’à 9,75 millions d’euros pour un contrat avec un seul fournisseur qui prendra et fera évoluer sa mise en place de notifications, qui implique actuellement 94 millions de MESSAGES SMS, huit millions d’appels vocaux et 220 millions de courriels émis chaque année.

Les campagnes d’authentification multifacteur, de messagerie et de SMS existantes et les messages multi-appareils mis en place sont pris en charge par plusieurs entreprises.

Selon HMRC, le nouveau service combiné de messagerie électronique et de texte fera partie d’une gamme de services de communication pour soutenir une stratégie visant à « communiquer avec le bon client au bon moment par le bon canal ».

Interrogé par Computer Weekly sur la question de savoir si l’avis avait été examiné avant la publication du processus d’appel d’offres, et les raisons pour lesquelles il a décidé d’acheter une autre solution, HMRC a déclaré que le système interne créé par le Service numérique du gouvernement (GDS) n’était pas approprié.

« HMRC a examiné le service d’Gov.uk notify pour cet approvisionnement, mais a déterminé qu’il ne répondrait pas à nos besoins actuels et futurs », a déclaré un porte-parole du ministère.

Gov.uk Notify est un système standardisé développé par GDS et a été l’un de ses outils les plus performants, avec près de 3 500 services numériques à travers les administrations centrales et locales et le NHS utilisant la plate-forme pour envoyer près de deux milliards de messages, y compris des textes, des courriels et des lettres.

Le contrat HMRC devrait être d’une durée de deux ans d’une valeur d’environ 6,5 millions d’euros, avec l’option d’une année supplémentaire. La valeur totale estimée à 9,75 millions d’euros fait référence à un contrat de trois ans.

La première phase verra la transition des services vers une plate-forme unique. Dans un cas ultérieur, l’objectif sera de « développer des façons nouvelles et novatrices de communiquer » avec les citoyens par le biais d’interfaces standard si nécessaire avec les autres plates-formes de communication de HMRC.

Un avis similaire, d’une valeur maximale de 9,5 millions d’euros, a été publié par l’agence de recouvrement des impôts en décembre 2019, qui n’a pas été attribué.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trending