Connect with us

France

France Covide cas top 18k pour la 2ème journée que les hôpitaux se préparent à « l’afflux massif »

Published

on


France a signalé plus de 18 000 cas de coronavirus pour la deuxième journée consécutive.

Le pays a enregistré 18 129 infections hier, ce qui a incité le gouvernement à fermer les bars de Lyon, Lille, Grenoble et Saint-Étienne à partir de samedi alors que les hôpitaux se préparent à un « afflux massif » d’admissions en Covide-19.

⚠️ Lire notre blog en direct coronavirus pour les dernières nouvelles et mises à jour

Les bars de Lyon seront fermés à partir de samedi sur fond de cas de coronavirus en hausse

Les cas de Covide-19 en France ont dépassé les 18 000 pour la deuxième journée consécutive

Les villes ont été ajoutées au niveau d’alerte maximal au coronavirus qui est mis en œuvre lorsque le taux d’infection dans une ville dépasse 250 pour 100 000 et environ 30 pour cent des lits de soins intensifs sont utilisés pour traiter les patients de Covide-19.

Le ministre de la Santé Olivier Véran a déclaré hier: « La situation sanitaire en France, hélas, continue de s’aggraver.

« Chaque jour en France, de plus en plus de personnes sont infectées, de plus en plus de malades et de plus en plus souffrent d’effets graves nécessitant une hospitalisation. »

Le nombre de personnes en soins intensifs a augmenté de 11 pour atteindre 1 427. Bien qu’il soit inférieur au pic de 7 418 atteint le 8 avril, le nombre de patients atteints de coronavirus à l’hôpital est supérieur à 30 % dans plusieurs grandes villes.

Le pays a enregistré 18 746 cas quotidiens mercredi, un record pour la France.

Le ministre de la Santé a exhorté le public à porter des masques et à maintenir une distance sécuritaire par rapport aux autres, alors que les jeunes craignent que les jeunes n’infectent les membres de leur famille plus âgés et plus vulnérables.

Toulouse et Montpellier pourraient être ajoutés à la liste d’alerte maximale lundi, selon les rapports.

Un serveur vu portant un masque de visage dans un café à Paris

Les travailleurs du barreau protestent contre les nouvelles restrictions dans la capitale française le 6 octobre

Un Parisien passe devant le célèbre bar Au Chat Noir dans la nuit du 6 octobre - le jour où de nouvelles mesures ont été introduites

Les bars ont été fermés à Paris mardi pendant deux semaines après que la ville a enregistré un taux d’infection de 263 cas quotidiens de Covid-19 pour 100.000.

Les hôpitaux de la région parisienne ont annulé les vacances du personnel et reporté les opérations non essentielles car les patients atteints de coronavirus continuent de constituer près de la moitié du nombre total de personnes en soins intensifs.

Les restaurants pourront rester ouverts à condition que de nouveaux dispositifs sanitaires soient mis en place.

Les bistrots qui servent de la nourriture et de l’alcool doivent fermer à 22 h et doivent enregistrer les coordonnées des clients.

Ces nouvelles restrictions interviennent à un moment où l’Organisation mondiale de la santé a enregistré la plus forte hausse d’une journée de la pandémie à ce jour.

LE VIRUS BALAIE L’EUROPE

Au moins 338 779 infections à Covid-19 ont été enregistrées hier, en hausse par rapport aux 330 340 infections enregistrées le 2 octobre.

L’Europe a signalé 96 996 cas, soit le total le plus élevé d’un jour sur le continent.

Mais les décès restent faibles et sont inférieurs au pic de la première vague du virus. Il est allégué que l’augmentation de la capacité de test est en grande partie responsable des chiffres plus élevés que les cas modérés et légers du virus sont ramassés.

Les cas de coronavirus sur le continent ont pratiquement doublé entre le 1er août et le 1er septembre, passant d’environ 17 000 par jour à 31 000, à mesure que la capacité d’essai augmentait.

Les infections ont de nouveau doublé entre septembre et octobre, passant de 31 000 par jour à 60 000.

L’Espagne a connu une forte augmentation des cas de Covide après la réouverture d’entreprises non essentielles à la mi-mai et a enregistré le taux d’infection le plus élevé d’Europe en août et septembre.

Madrid reste la région où le taux d’infection est le plus élevé, selon le Centre européen de prévention et de contrôle des maladies (ECDC).

L’augmentation des cas Covid en Espagne au cours de l’été a été attribuée à la réouverture d’entreprises non essentielles

Les manifestants font campagne contre les mesures Covide imposées à Madrid - la région avec le taux le plus élevé en Europe

Les cas en Allemagne sont en hausse

Le total des cas quotidiens en Allemagne a augmenté de plus de 40 pour cent du jour au lendemain, passant de 2 828 à 4 058.

Le ministre de la Santé, Jens Spahn, a déclaré : « Les chiffres montrent un bond inquiétant.

« À peine aucun autre pays d’Europe n’a également géré la crise jusqu’à présent. Mais nous ne devons pas jouer loin de ce que nous avons accompli.

Et l’Italie a également connu une hausse récente des cas, avec 3 678 signalés hier, mais est encore bien en dessous des niveaux observés plus tôt dans l’épidémie.

Appelant les Italiens à faire attention à éviter un retour à des mesures pandémiques plus strictes, le Premier ministre italien Giuseppe Conte a déclaré: « L’ennemi hasn’t été vaincu encore.

Les pays les plus touchés de la deuxième vague sont apparus comme la République tchèque et les Pays-Bas, qui sont maintenant en tête du classement en termes d’infections par habitant, suite à la baisse du nombre d’Espagnols.

La République tchèque, qui a signalé 22 179 cas et 158 décès au cours de la semaine écoulée, avait déjà imposé des mesures telles que des limites aux heures d’ouverture des bars, des événements publics et le port obligatoire de masques.

Et pour la première fois, les gens d’Amsterdam, de La Haye, d’Eindhoven et de Rotterdam sont invités à porter des couvre-visages dans les magasins, tandis que les pubs et les restaurants sont également contraints de fermer à 22 heures.

L’Ukraine, quant à elle, a enregistré un nombre record de 5 397 cas au cours des dernières 24 heures, en hausse par rapport à un précédent record de 4 753 nouveaux cas signalés mercredi.

Quelque 93 personnes sont mortes au cours des dernières 24 heures.

Cinq des 22 régions européennes où les taux d’infection par le coronavirus sont les plus élevés se trouvent dans le nord de l’Angleterre, selon une analyse de Sky News.

Le Grand Manchester, merseyside, Northumberland, Tyne and Wear, West Yorkshire et Lancaster se trouvaient dans les cinq pour cent les plus importants d’Europe avec des taux d’infection de plus de 350 cas pour 100 000 habitants entre le 21 septembre et le 4 octobre.

Les cas de coronavirus ont explosé en Ukraine

Cinq des 22 régions où les taux sont les plus élevés d’Europe se trouvent dans le nord de l’Angleterre.



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance