Connect with us

France

Français soldat arrêté pour espionnage au nom des services secrets russes

Published

on


Un responsable de l’armée Français SENIOR a été arrêté parce qu’il était soupçonné d’espionnage au nom des services secrets russes.

Florence Parly, ministre française des Forces armées, a confirmé la nouvelle et a déclaré que l’affaire avait été remise aux procureurs.

L’affaire est un énorme scandale au sein de l’armée Français.

Selon les médias Français, des sources ont indiqué que l’officier travaillait avec l’OTAN et était basé en Italie.

Elle a déclaré à la radio Europe 1: « Ce que je peux confirmer, c’est qu’un officier supérieur fait l’objet d’une procédure judiciaire pour atteinte à la sécurité ».

Elle a ajouté : « Nous avons pris toutes les mesures de protection qui étaient nécessaires.

« aintenant, il est important que le système judiciaire effectue son travail conformément au principe du secret de l’enquêt ».

Selon elle, c’est la France qui a entamé des procédures judiciaires contre l’agent.

Bien qu’elle ait refusé de donner plus de détails, Europe 1 rapporte que l’officier, lieutenant-colonel, a des racines en Russie et parle également couramment le russe.

L’affaire est un énorme scandale non seulement pour l’armée Français, mais aussi pour l’alliance.

Français médias rapporte que l’agence intelligente du pays, DSGI a appréhendé le fonctionnaire anonyme alors qu’il se préparait à partir pour l’Italie après des vacances en France.

Des informations indiquent également que l’homme est détenu dans une prison de Paris.
Europe 1 rapporte qu’il a été inculpé après avoir été vu en contact avec un espion russe, qui est un agent du GRU, son service de renseignement militaire.

Le fonctionnaire est soupçonné d’avoir fourni des informations sensibles aux services de renseignement russes.

Une source judiciaire a déclaré à Français médias que l’officier impliqué est détenu pour « intelligence avec une puissance étrangère qui sape les intérêts fondamentaux de la nation ».

La source a également déclaré que l’homme fait face à des accusations de « compromettre le secret de la défense nationale.

S’il est reconnu coupable du crime, il risque jusqu’à 15 ans de prison et pourrait être condamné à payer une lourde amende, en vertu du code pénal Français.

Le fonctionnaire est accusé d’espionnage au nom des services de renseignement russes



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trending