Connect with us

France

Français enseignants retournent en classe avec des masques qui se moquent des revendications syndicales britanniques

Published

on

TEACHERS and students have returned safely to classrooms in France – making fun of UK unions trying to block the reopening of schools here.

Additional protective measures against coronaviruses, such as masks and one-way corridors, have been attributed to the success of the back-to-school policy across the Channel.

 The teacher Sandrine Albiez wears a mask but her elementary students do not have to do it in a school in Strasbourg.
 College students wear masks and shields after returning to class yesterday in Angers, France
 The teacher also wears a mask and young people are spaced out for social distancing

Ministers said there had been only 70 cases of the coronavirus in 40,000 schools and nurseries in the past 11 days and that no children or staff were seriously ill.

Emmanuel Macron’s government agreed to reopen classrooms after French militant union barons warned that children should not be the “collateral victims” of the Covide-19 pandemic.

By contrast, UK teachers’ unions are locked in a furious row with the government over plans to allow certain year groups to return on June 1.

Unions have ordered members not to engage in the plans, and hit schools with 22 pages of demands that must be met, including a tagging ban.

Scientists say the risk of the virus is low, and children will be harmed more by missing critical developmental milestones.

UK ministers and officials will study success in European countries where schools have reopened such as Germany, Belgium, Austria and Denmark.

 Teachers are back to work across France
 Children queue to enter the classroom in Strasbourg, France
 Children and teachers wear face covers at a school in Angers
 The students had their temperature checked at the start of the day
 Children line up to enter school for the first time in two months yesterday in Lyon, France
 The guarantees agreed with the French militant unions are designed to ensure that children do not miss their education
 Secondary school students returned to class in Belgium
 Schools have also reopened in Austria

In France, around a quarter of children have returned to class if they live in areas where transmission rates are lower.

Elementary schools reopened on May 11 and colleges reopened yesterday, with social distancing measures aimed at reducing the risk.

All children over 11 must wear masks, and classes are limited to 15, with one child per desk.

Jean-Michel Blanquer, French Minister of Education, said there had been 70 cases of coronavirus in around 50 schools since it reopened.

Seventy schools have been closed to end other infections, including seven in the city of Roubaix, in the north of the country, where only one boy was infected.

The minister said it was believed all infected children caught the virus outside of school, but they were shut down as a precaution.

“It shows that our measures are as strict as we said they would be,” he said.

The UK government wants nurseries and primary schools to start reopening from June 1, starting with intake, first and sixth graders.

Former Prime Minister Tony Blair backed the plan last night, saying some children were getting « no education at all ».

He told the BBC Newsnight: “I don’t think they would say they put the openness of the school above the health risks. What they do is base it on the evidence, actually.

“There are countries that have reopened parts, at least, of their school system.

“If you look at all the best evidence, especially for young children, the risks of transmission are actually quite low. « 

SCIENTIFIC SUPPORT FOR THE RETURN TO SCHOOL

By Oliver Harvey

Nothing in life can be called “risky years” – but is there any evidence that returning to school is safe for children and teachers?

Dr Soumya Swaminathan, chief scientist of the World Health Organization, insisted: “There have been no big outbreaks in schools. « 

She added that « children are less able to spread » the virus.

A test in Iceland found that none of the 848 under 10 had tested positive.

Professor Sir David Spiegelhalter of the University of Cambridge has calculated that the risk of children dying is one in 5.3 million.

There have been conflicting scientific claims on whether children can be major spreaders of the virus.

A recent German study of nearly 4,000 coronavirus patients found that « children can be as infectious as adults. » He advised against the “unlimited reopening of schools”.

An Australian study found that nine staff members with the coronavirus had come into contact with 735 students. But none had contracted it from the children.

A nine-year-old Briton infected in France did not transmit it despite having been in contact with more than 170 people.

Initial research in Denmark and Norway shows that reopening schools has not triggered a peak in the disease.

British scientists Dr Alasdair Munro and Prof Saul Faust have found that children do not appear to be super-spreaders. They concluded: “Governments around the world should allow all children to go back to school. « 

UCL professor Russell Viner backed them, but with guarantees.

He said: “About 150 children die in car crashes in Britain every year. But parents don’t say, “Never take the car”. They buy child seats and wear seat belts.

Statistics, of course, do not highlight the pain and loss felt by every bereaved family.

Yet current science seems overwhelming to signal that it is time for primary classes to return.

And the plans received a boost from further evidence suggesting that reopening schools in 22 countries has not been detrimental to children and teachers.

Croatian Education Minister Blaženka Divjak said after an EU meeting: “We haven’t heard anything negative.

“What has been stressed very strongly is that these schools have very supervised conditions. « 

Alan Smithers, professor of education at the University of Buckingham, said: “The unions demanded proof, and that’s it.

“They should therefore start to cooperate fully with the government so that our schools can reopen as quickly as possible. « 

Government scientists insist it is safe for schools to reopen in two weeks.

Calling for “prospect,” Deputy Chief Medical Officer Jenny Harries said only two or three in 1,000 people are currently infected and that number is dropping.

She said students will be treated as « family groups » in grades 15 to prevent any spread of infections, meaning there was no need for PPE.

Each « bubble » will not be able to mix with other children in the school.

She added, “The teachers are brilliant, and I know that as a parent they are often much more productive than I am trying to get my kids to wash their hands and practice good hygiene. « 

Schools have issued advice on how to make classrooms and playgrounds as safe as possible, including keeping offices further away.

The school leaders’ union, ASCL, said the primaries should open after assurances from scientists.

But die-hard teachers’ unions have claimed it is « not safe » for teachers to mark children’s books in case they catch Covide-19.

Almost half a million teachers have been asked to refuse even to talk about back to school by the boss of the UK’s largest teachers’ union the NEU.

They are demanding that teachers be allowed to wear masks and PPE – even though Public Health England says this would generally not be necessary.

 Principal Frances Swallow is revamping her classroom to provide a coronavirus-free teaching environment at Marsden Infant and Kindergarten School near Huddersfield.

The Sun understands that schools in parts of England may be allowed to delay reopening, but only if coronavirus infection rates have increased locally.

But four unions – neu, GMB, Unison and Unite – intensified their opposition.

Their 12-step document tells union representatives that they should not agree to schools reopening more fully if all demands are met.

And they warn that even if every concern is addressed, they still expect to oppose plans to gradually reopen schools from June 1.

The document states: “It seems extremely unlikely at this time that national circumstances allow it. « 

Entire schools are expected to close if staffing levels drop, the document says.

Conservative MP Robert Halfon, chairman of the special education committee, said unions should be « also concerned about the risk for thousands of vulnerable children » of not being educated.

The Education Ministry said, “We want children to go back to school as soon as possible because being back with their teachers and friends is so important to their education and well-being. « 

Parents have been warned that students who do not return to class cannot receive online lessons from teachers due to a potential staff shortage.

Cabinet Minister Michael Gove said last week the government was « confident that children and less will be safe » when they do return to classrooms.

« The clear scientific and clinical advice is that it is safe to see schools reopen, accompanied by social distancing, » he told the BBC’s Andrew Marr show.

The Sun Says

We have now heard everything from the teachers’ unions.

You’d think they’d be more eager than anyone to stick with it due to science.

But when government experts or even the WHO contradict their desire to close schools, they ignore it.

Or they come out of the BMA – as if it represents medical opinion, rather than just another leftist union.

Their latest wheezing, which is part of an absurd case of 12 requests, is to refuse to mark homework in case members catch Covids from a book. The risk is tiny. . . zero, if they take precautions.

Most of the elementary school children the government wants to return on June 1 get minimal homework anyway. And, as Deputy Chief Medical Officer Jonathan Van-Tam says, they don’t get the disease severely and pass it on the way they do.

It is impossible to ensure that teachers will be 100% safe. 100 before they return — as is the case with any worker.

There will be a statistically minuscule threat as long as this disease persists. Life is full of it. It is quite another. Unions cannot ask for an exemption.

This prolonged stoppage is already causing immense damage to students, in particular the most disadvantaged.

The truth is, unions are capitalizing on an essentially middle class reluctance to return to work because many have lost the perspective of the real risk.

In all fairness, this reflects the success of the government’s “stay at home” campaign.

But now deaths and infections are steadily declining and the economy is in dire straits, we need to shift gears.

The release of daily Covide collections figures will help. Notably because the total will be millions, as opposed to the death toll of 34,796. Terrible if that last figure is, there is still a small fraction of the whole.

The same goes for the recent estimate of people infected today: some 148,000 in England, out of a population of 56,000,000 inhabitants. Only one in 400 has Covide, in some areas much less.

The fact that we can now test everyone for symptoms, and have 21,000 contact tracers, should even drive those numbers down.

Teachers, meanwhile, should consider whether their unions have lost ground.

Continue Reading
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

France

La fureur de la Turquie comme charlie Hebdo dessin animé montre Erdogan levant le hijab de la femme

Published

on


LA TURQUIE a condamné une caricature de Charlie Hebdo montrant son président Recep Tayyip Erdogan en caleçon soulevant le hijab d’une femme.

L’image a alimenté la querelle entre les deux pays après que Français président Emmanuel Macron a défendu le droit de montrer des caricatures du prophète Mahomet.

Le président turc a été photographié en train de soulever le hijab d’une femme dans un dessin animé

Emmanuel Macron avec le cercueil de l’enseignant assassiné Samuel Paty derrière lui

M. Macron s’exprimait à la suite du meurtre de l’enseignant Samuel Paty, par Abdullah Anzorov, 18 ans, le 17 octobre.

Paty a été décapité après avoir utilisé des caricatures du magazine satirique Charlie Hebdo Français pour enseigner à ses élèves l’importance de la liberté d’expression.

L’enseignant de 47 ans a reçu à titre posthume la Légion d’Honneur – la plus haute distinction française – et M. Macron a insisté sur le fait que le pays « ne renoncerait pas à nos caricatures ».

Les représentations du prophète Mahomet sont offensantes pour les musulmans et les paroles de Macron ont conduit à un boycott des biens Français dans les pays islamiques.

Une caricature de Charlie Hebdo est à nouveau au centre d’une querelle impliquant le monde islamique, où il y a eu des manifestations après les commentaires de Macron et les affichages publics des caricatures du prophète Mahomet.

Sur sa couverture, il met en scène Erdogan assis dans un T-shirt blanc et un slip, tenant une boisson en conserve alors qu’il soulève le hijab d’une femme pour regarder son corps nu en dessous.

La caricature a immédiatement suscité de vives critiques de la part des responsables turcs.

« Nous condamnons fermement la publication concernant notre président dans le magazine Français qui n’a aucun respect pour toute croyance, caractère sacré et valeurs », a écrit le porte-parole de la présidence Ibrahim Kalin sur Twitter.

« ls montrent simplement leur propre vulgarité et l’immoralité. Une atteinte aux droits personnels n’est pas l’humour et la liberté d’expression.

Paty a été décapité après avoir montré des caricatures du prophète Mahomet en classe
Les étagères des produits L’Oréal dépouillées des rayons d’un supermarché au Koweït font partie du boycott des produits Français
Des manifestants dans des pays du monde entier ont brûlé des images de Macron

Fahrettin Altun, directeur de la communication présidentielle turque, a tweeté : « L’agenda anti-musulman de Macron porte ses fruits !

« Nous condamnons cet effort le plus dégoûtant de cette publication pour répandre son racisme culturel et sa haine. »

Les procureurs turcs auraient également ouvert une enquête sur Charlie Hebdo.

Des caricatures du prophète Mahomet ont été affichées en France en solidarité avec Paty pour défendre ce que beaucoup dans le pays considèrent comme ses valeurs de liberté d’expression et de laïcité.

Macron a déclaré qu’il redoublerait d’efforts pour arrêter les croyances islamiques conservatrices subvertir Français valeurs – ce qui a irrité de nombreux musulmans.

Le président Erdogan a mené les attaques personnelles contre Macron, avec qui il entretient des relations tendues, et a également appelé au boycott des produits Français.

« Quel est le problème de cette personne appelée Macron avec les musulmans et l’islam? Macron a besoin d’un traitement mental », a-t-il dit.

Il a ensuite comparé le traitement des musulmans à la façon dont Hitler et les nazis traitaient le peuple juif dans les années 1930.

Les musulmans sont « aujourd’hui soumis à une campagne de lynchage similaire à celle contre les Juifs en Europe avant la Seconde Guerre mondiale », a affirmé le dirigeant turc.



Continue Reading

France

L’Iran met en garde contre un « bain de sang » dans la série de caricatures de Mahomet alors que le Royaume-Uni « se tient aux côtés de la France »

Published

on


Le président de l’IRAN a mis en garde contre « la violence et l’effusion de sang » dans une rangée de plus en plus sur les caricatures controversées Français du prophète Mahomet.

Hassan Rouhani a fustigé la France alors que la Grande-Bretagne annonçait qu’elle était « solidaire » de son allié européen dans le conflit qui a vu un terroriste décapiter un enseignant près de Paris.

Hassan Rouhani condamné la France sont avertis de la violence

Des manifestants brûlent une effigie du président Français Emmanuel Macron

La France a provoqué l’ire de l’Iran et de la Turquie en défendant les caricatures du prophète publiées par le magazine satirique Charlie Hebdo.

Les représentations du prophète Mahomet sont offensantes pour les musulmans et il y a des appels au boycott des biens Français dans les pays islamiques.

Le président Rouhani s’est adressé aux caricatures – qui ont été qualifiées d’islamophobes – lors d’une réunion du cabinet de la République islamique mercredi.

Il a dit; « Insulter le prophète n’est pas une réussite. C’est immoral. C’est encourageant la violence.

« C’est une surprise que cela vienne de ceux qui revendiquent la culture et la démocratie, qu’ils encouragent d’une manière ou d’une autre, même involontairement, la violence et le bain de sang. »

Rouhani a ajouté: « Les Occidentaux doivent comprendre que le grand prophète de l’Islam est aimé par tous les musulmans et les amoureux de la liberté du monde.

« Insulter le Prophète, c’est insulter tous les musulmans. Insulter le Prophète, c’est insulter tous les prophètes, les valeurs humaines, et cela revient à saper l’éthique.

Il est venu leader turc Recep Tayyip Erdogan a claqué la France après Charlie Hebdo a publié une caricature de lui en caleçon soulevant le hijab d’une femme – approfondissant encore la querelle sur la liberté d’expression.

Le ministre britannique des Affaires étrangères, Dominic Raab, a annoncé aujourd’hui que le Royaume-Uni se tientait à la France, affirmant que « le terrorisme ne peut jamais et ne doit jamais être justifié ».

Dans une réprimande voilée adressée à son compatriote membre de l’OTAN, la Turquie, Raab a ajouté que l’alliance et « la communauté internationale au sens large doivent être au coude à coude sur les valeurs fondamentales de tolérance et de liberté d’expression, et nous ne devrions jamais donner aux terroristes le don de nous diviser ».

Marche de protestation appelant au boycott des produits Français à Dhaka, Bangladesh

Des Palestiniens brûlent une photo du président Français Emmanuel Macron à Hébron

Manifestations devant l’ambassade Français sur la rangée sur les caricatures de Mahomet

Un manifestant iranien brandit un portrait du président Français avec la langue en forme de serpent

Samuel Paty, 47 ans, a été décapité par Abdullah Anzorov, 18 ans, le 17 octobre, après avoir utilisé les caricatures pour enseigner à ses élèves l’importance de la liberté d’expression.

Il a reçu à titre posthume la Légion d’honneur – la plus haute distinction de France – et Français président Emmanuel Macron a insisté sur le fait que le pays « ne renoncerait pas à nos caricatures ».

Des caricatures du prophète Mahomet ont été affichées en France en solidarité avec Paty pour défendre ce que beaucoup dans le pays considèrent comme ses valeurs de liberté d’expression et de laïcité.

Macron a déclaré qu’il redoublerait d’efforts pour arrêter les croyances islamiques conservatrices subvertir Français valeurs – ce qui a irrité de nombreux musulmans.

Le ministre iranien des Affaires étrangères Mohammad Javad Zarif a également riposté lundi à la France, est-il dit, les musulmans étant les « premières victimes du ‘culte de la haine’ habilité par les régimes coloniaux et exporté par leurs propres clients ».

Il a ajouté : « Insulter 1,9 milliard de musulmans — et leurs saintetés — pour les crimes odieux de ces extrémistes est un abus opportuniste de la liberté d’expression. »

Quelque 240 membres du parlement iranien ont également publié une déclaration fustigeant la position « anti-humaine » de la France et accusé M. Macron d’être derrière un plan plus large contre les musulmans.

Dans un communiqué, l’armée iranienne a ajouté: « Ceux qui prétendent défendre les droits de l’homme généralisent les actions d’un … à l’ensemble de l’Islam.

Emmanuel Macron s’en va après avoir rendu hommage au cercueil de l’enseignant assassiné Samuel Paty

Dominic Raab a déclaré que la Grande-Bretagne se tient aux côtés de la France

Recep Tayyip Erdogan a été photographié en train de soulever le hijab d’une femme dans une caricature

Le président Erdogan a mené les attaques personnelles contre Macron, avec qui il entretient des relations tendues, et a également appelé au boycott des produits Français.

« Quel est le problème de cette personne appelée Macron avec les musulmans et l’islam? Macron a besoin d’un traitement mental », a-t-il dit.

Il a ensuite comparé le traitement des musulmans à la façon dont Hitler et les nazis traitaient le peuple juif dans les années 1930.

Les musulmans sont « aujourd’hui soumis à une campagne de lynchage similaire à celle contre les Juifs en Europe avant la Seconde Guerre mondiale », a-t-il fustigé.

ELa réponse de rwogan a été dépeinte par Charlie Hebdo comme il le montre assis dans un T-shirt blanc et un slip, tenant une boisson en conserve comme il soulève le hijab d’une femme pour regarder son corps nu en dessous.

La nouvelle caricature a immédiatement suscité de vives critiques de la part des responsables turcs.

Le porte-parole de la présidence Ibrahim Kalin a écrit sur Twitter: « Ils ne font que montrer leur propre vulgarité et leur immoralité. Une atteinte aux droits personnels n’est pas l’humour et la liberté d’expression.

Samuel Paty a été décapité par un terroriste près de Paris

Des manifestants brandissent des pancartes 'Je Suis Prof' après le meurtre de Samuel Paty

Fahrettin Altun, directeur de la communication présidentielle turque, a tweeté : « L’agenda anti-musulman de Macron porte ses fruits !

« Nous condamnons cet effort le plus dégoûtant de cette publication pour répandre son racisme culturel et sa haine. »

Les procureurs turcs auraient également ouvert une enquête sur Charlie Hebdo.

La France a lancé une répression contre ce qu’elle perçoit comme un islam radical, annonçant qu’elle avait fouillé plus de 120 maisons et fermé une mosquée à Pantin.

Paty, professeur d’histoire et de géographie, est considéré comme un champion de la liberté d’expression par beaucoup en France après sa mort brutale.

L’image qu’il a montrée aux étudiants était la même que celle publiée par Charlie Hebdo qui a déclenché l’attaque contre les bureaux du magazine qui a fait 12 morts.

Neuf personnes – dont des membres de la famille de l’assaillant – ont été arrêtées à la suite de sa mort.

Son assassinat est survenu après une autre attaque au couteau près des anciens bureaux de Charlie Hebdo quelques semaines auparavant – dans laquelle le suspect est soupçonné d’avoir tenté de cibler le magazine.



Continue Reading

France

Macron peut imposer Français lockdown TOMORROW après virus devient « hors de contrôle »

Published

on


Le président de la FRANCE, Emmanuel Macron, pourrait imposer aujourd’hui un nouveau blocage national dans toute la France.

Le gouvernement Français envisage un blocage d’un mois pour lutter contre le nombre croissant de nouveaux cas de coronavirus.

⚠️ Lire notre blog en direct coronavirus pour les dernières nouvelles et mises à jour

Macron devrait annoncer un blocage national ce soir

Les gens profitent d’un verre dans une terrasse de café à Paris que les cas de virus augmentent

Le président doit faire une annonce télévisée qui devrait voir un verrouillage national imposé ou plusieurs couvre-feux prolongés.

Le blocage pourrait entrer en vigueur à partir de minuit jeudi, a fait savoir aujourd’hui BFM TV.

« L’épidémie est hors de contrôle », a déclaré gilles Pialoux, spécialiste des maladies infectieuses à l’hôpital Tenon de Paris.

Selon les médias, le blocage national à l’étude serait « plus souple » que les restrictions imposées par la France en mars.

Les écoles pourraient rester ouvertes même si les restrictions aux mouvements de population deviennent plus sévères, a ajouté BFM TV.

Le palais de l’Elysée n’a pas précisé l’adresse de Macron aujourd’hui, mais des déclarations télévisées ont été utilisées dans le passé pour annoncer de nouvelles mesures antivirus.

Ces dernières semaines, la France a connu une hausse du nombre de décès quotidiens de Covida-19.

Le pays a fait état de 523 nouveaux décès dus au coronavirus au cours des dernières 24 heures, le bilan quotidien le plus élevé depuis le 22 avril, selon les données du ministère de la Santé publiée mardi.

Le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal, a déclaré mardi que le nombre de patients covid-19 dans Français unités de soins intensifs pourrait atteindre en deux semaines le même niveau que lors du pic de la première vague en avril sans nouvelles mesures.

Le gouvernement Français a également signalé 33 417 nouvelles infections supplémentaires.

Lundi, M. Macron a prévenu que la pandémie de coronavirus devrait durer au moins jusqu’à l’été prochain.

Ces commentaires interviennent alors que la France a enregistré un nombre record de 52 010 cas de virus en une journée et que les flambées continuent de s’aggraver dans toute l’Europe.

S’exprimant vendredi lors d’une visite dans un centre de santé, M. Macron a déclaré: « Quand j’écoute les scientifiques et le Conseil scientifique, nous prévoyons [living with the virus] au mieux jusqu’à l’été prochain.

Il a ajouté que de nouvelles restrictions pourraient être nécessaires, mais qu’il viserait à les introduire de manière ciblée.

L’épidémiologiste Arnaud Fontanet, conseiller du gouvernement Macron, a déclaré la semaine dernière que la deuxième vague de coronavirus se propageait plus vite que la première.

« Le virus circule plus rapidement qu’au printemps », a-t-il dit.

« Et puis il y a eu une semaine froide en septembre et tous les indicateurs ont encore mal tourné dans toute l’Europe.

« Le virus se propage mieux dans le froid parce que nous vivons plus à l’intérieur.

« Les hôpitaux et le personnel médical se retrouveront dans une situation qu’ils ont déjà connue. »

Les Parisiens profitent d’un verre dehors à Paris avant l’insorrisme



Continue Reading

Trending