Connect with us

France

Français enfants dès l’âge de six ans dit de porter des masques en vertu des nouvelles règles de verrouillage

Published

on


Kids dès l’âge de six ans sera contraint de porter des masques à l’école en France en vertu de nouvelles règles de verrouillage.

Le gouvernement Macron a annoncé la nouvelle mesure dans le cadre du nouveau blocage du coronavirus qui a commencé à minuit hier soir.

⚠️ Lire notre blog en direct coronavirus pour les dernières nouvelles et mises à jour

Les enfants dès l’âge de six ans seront forcés de porter des masques dans la salle de classe

Français Pm Jean Castex en a fait l’annonce hier lors d’une conférence de presse

Avant l’apport de la nouvelle mesure, les masques n’étaient obligatoires que pour les étudiants de 11 ans et plus.

Toutefois, le Premier ministre français Jean Castex a déclaré aux législateurs au Parlement jeudi que les efforts étaient nécessaires pour « protéger nos enfants, les enseignants et les parents ».

Lors d’une conférence de presse hier Castex a déclaré: « Depuis que nous avons appris de la première vague, ce verrouillage sera ajusté à deux points essentiels: l’éducation et l’emploi.

« En ce qui concerne les écoles, j’ai dit que les crèches, les écoles primaires, les écoles secondaires et les écoles secondaires resteront ouvertes avec des protocoles de santé renforcés, en particulier le port obligatoire de masques pour les enfants âgés de six ans ou plus afin que nous ne lassions pas d’enfant derrière nous, tout en protégeant nos enseignants. »

Dès minuit hier soir, la France est entrée dans son deuxième lockdown national qui a vu les bars, restaurants et commerces non essentiels fermer.

Les gens ont également été interdits de voyager dans différentes régions.

Les gens doivent utiliser les laissez-passer officiels pour quitter leur domicile, comme ils l’ont dû lors de l’imposition du blocage de mars, a déclaré M. Macron mercredi.

Hier soir, des milliers de Parisiens ont fui la capitale avant le huis clos national.

Des images montrent des dizaines de milliers de voitures quittant la capitale Français pour éviter le couvre-feu de 21 heures et l’arrêt strict qui est entré en vigueur à minuit.

Les rues de Paris étaient illuminées de feux clignotants et de klaxons alors que les habitants en fuite créaient des « centaines de kilomètres » d’embouteillages.

D’autres étaient déterminés à faire une nuit de celui-ci et passer les dernières heures avant le verrouillage pour voir les amis et la famille avant les bars et restaurants étant fermés.

Les rayons des supermarchés ont également été vidés lorsque les gens ont fait des achats de panique pour faire le plein d’approvisionnements alimentaires – en particulier des articles comme les pâtes et le rouleau de toilette – prêts pour le confinement d’un mois.

Des milliers de Parisiens ont fui la capitale la nuit dernière avant le blocage national

Les Parisiens profitent de leur dernière nuit avant le lockdown hier soir

Les coiffeurs faisaient aussi un commerce rapide que les gens faisaient la queue pour obtenir une garniture.

On a également vu des employés de bureau déplacer de l’équipement vers leurs voitures et leurs trains alors qu’ils s’apprêtaient à travailler de chez eux.

En vertu des nouvelles mesures prises par la France, les visites dans les foyers de soins – qui ont été interdites lors des deux derniers mois de détention – seront toujours autorisées.

Elle intervient après que Français chefs de la santé ont admis que la pandémie de coronavirus est maintenant « hors de contrôle ».

Dans un discours télévisé à la nation mercredi, le président Français a mis en garde: « Le virus circule en France à une vitesse que même les prévisions les plus pessimistes n’avaient pas anticipé.

« Nous sommes tous submergés par une deuxième vague qui, nous le savons, sera sans doute plus dure et plus meurtrière que la première. »

M. Macron a ajouté: « Si nous ne mettons pas un frein brutal à la contamination aujourd’hui, nos hôpitaux seront rapidement débordés.

« Nous ne laisserons jamais mourir des centaines de milliers de nos concitoyens. Ce ne sont pas nos valeurs.

Le nouveau verrouillage, qui se poursuivra jusqu’au 1er décembre, sera examiné toutes les deux semaines.

Elle intervient après 235 décès supplémentaires qui ont été enregistrés hier en France avec 47 637 nouveaux cas confirmés en 24 heures.

Pendant ce temps, le principal conseiller de l’UE sur la pandémie a averti que la majeure partie du continent devra revenir dans une forme quelconque de verrouillage.

Le professeur Peter Piot a déclaré que les gens s’étaient « trop détendus » sur les mesures de distanciation sociale comme le port du masque et maintenant « nous payons un prix élevé ».

Et il a averti que si les restrictions actuelles sont assouplies trop tôt, l’Europe pourrait faire face à « une troisième vague avec peut-être encore plus de morts ».

La patronne bruxelloise Ursula von der Leyen a admis que Noel sera « différent » mais a déclaré que « beaucoup dépend du comportement de chaque individu dans les prochaines semaines ».

Mme Merkel a signé un deuxième lockdown pour l’ensemble du mois de novembre après une réunion d’urgence avec les premiers ministres de toute l’Allemagne.

Elle a admis : « Nous en sommes maintenant à un point où, en moyenne à l’échelle nationale, nous ne savons plus d’où proviennent 75 p. 100 des infections. »



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trending