Connect with us

Monde

Filles disparues, 6 &11, retrouvés morts dans les bois que les flics lancer une chasse à l’homme massive pour papa

Published

on

POLICE ont monté une chasse à l’homme massive pour un père disparu après les corps de deux filles disparues, six et 11, a été trouvé dans la forêt.

Romy, six ans, et Norah Carpentier, 11 ans, ont été retrouvées mortes après avoir disparu aux côtés de leur père Martin Carpentier, 44 ans, dont on ignore encore où ils se trouvent.

Romy Carpentier, six ans, a disparu avec son père et sa sœur
Norah Carpentier, 11 ans, et sa sœur, crues mortes par la police après la découverte de corps

Selon le Télégramme, la police canadienne utilise maintenant des drones, un hélicoptère et même une escouade canine pour tenter de le retrouver.

Les policiers disent que lui et ses filles avaient été dans un accident de voiture à Québec, canada, avant leur disparition.

La police croit que M. Carpentier est toujours en vie, mais a dit qu’ils « ne savent pas exactement dans quel état d’esprit » il est.

Ils ont ajouté : « Nous demandons aux gens de ne prendre aucun risque. Donc, s’ils ont des informations ou s’ils le voient, il suffit d’appeler le 911 et nous prendrons en charge la situation.

M. Carpentier et ses deux filles avaient été vus pour la dernière fois mercredi soir en train de magasiner ensemble vers 20h30.

Une alerte orange a d’abord été levée jeudi à Saint-Apollinaire avant d’être révoquée samedi après-midi après la macabre découverte des corps.

La police avait d’abord trouvé la voiture de M. Carpentier vide après qu’elle eut été impliquée dans un accident et qu’elle eut été abandonnée sur l’autoroute.

Mais la police est alors tombée sur les corps, qu’ils croient être les deux filles.

La sergente Ann Mathieu a déclaré : « À l’heure actuelle, tout nous porte à croire qu’il s’agit des deux jeunes filles.

« Nous avons trouvé des objets hier, mais nous pouvons trouver beaucoup d’objets différents dans les bois, alors ce que nous devons faire en ce moment, c’est de nous assurer que ces objets pourraient être liés à Martin Carpentier et à ses deux filles.

La police recherche Martin Carpentier, 44 ans, avec des hélicoptères et des chiens

« L’important à l’heure actuelle, dans la mobilisation de la population, c’est d’être vigilants parce que nous recherchons activement Martin Carpentier qui pourrait être dans le secteur de Saint-Agapit, à Saint-Apollinaire. »

Cependant, Mathieu a également exhorté les gens à cesser d’affluer dans la région pour regarder les recherches ou prendre des vidéos.

Elle a ajouté : « Soyez vigilants, mais évitez de venir dans la région. »

La petite amie de M. Carpentier, Cathy Gingras, qui n’est pas la mère des filles, a lancé un plaidoyer émouvant sur Twitter vendredi matin avant que les corps ne soient retrouvés.

Elle a dit: « Martin, nous sommes inquiets. On n’a rien entendu de vous depuis l’accident. Nous voulons savoir si vous allez bien, et les filles, Romy, Norah.

« Nous voulons savoir s’ils vont bien… si tu vas bien. Donnez-nous des nouvelles, laissez-nous savoir, appelez vos parents, peu importe ce que c’est. L’important, c’est que tout va bien.

« Nous voulons juste savoir que vous allez bien. »

La mère des filles Amélie Lemieux a également lancé un appel à l’aide sur Facebook lorsque le trio avait disparu.

Elle a écrit: « Nous devons trouver mes filles et leur père. »

Le premier ministre du Québec, François Legault, a qualifié la mort des filles de « tragédie nationale ».

Il a tweeté : « Comme tous les Québécois, je suis dépassé, sans paroles. Perdre deux enfants, la chose la plus chère dans la vie, est incompréhensible. C’est une tragédie nationale.

Le premier ministre du Québec, François Legault, a qualifié la mort de Romy Carpentier, 6 ans, et de sa sœur de 11 ans de « tragédie nationale ».
Norah Carpentier 11 et sa sœur, six ans, soupçonnées d’être impliquées dans un accident de voiture par la police
Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Trending