Connect with us

Technologie

DCMS offre des tablettes aux personnes ayant des troubles d’apprentissage

Published

on


Le Ministère du numérique, de la culture, des médias et du sport (DCMS) fournit gratuitement des appareils aux personnes ayant des troubles d’apprentissage afin de les garder en contact avec leurs amis et leur famille.

Dans le cadre du nouveau programme Digital Lifeline du gouvernement, 5 000 tablettes seront fournies aux personnes ayant des troubles d’apprentissage qui, autrement, ne pourraient pas se les permettre.

« La pandémie a été incroyablement difficile pour les personnes handicapées qui ont eu du mal à se mettre en ligne pour des choses de base comme rattraper leurs proches », a déclaré la ministre du Numérique Caroline Dinenage. « Le fonds Digital Lifeline s’attaquera de front à ce fossé en mettant des milliers d’appareils entre les mains de ceux qui en ont le plus besoin, avec des données gratuites et un soutien technique en veille pour aider les personnes ayant des troubles d’apprentissage. »

Les appareils, distribués dans le cadre d’un fonds de 2,5 millions de livres sterling visant à améliorer la vie des personnes ayant des difficultés d’apprentissage, comprendront des données et un support technique gratuit pour s’assurer que les utilisateurs peuvent accéder à Internet et utiliser les appareils.

Comme l’a suggéré Dinenage, l’exclusion sociale a augmenté pour certains parce qu’il n’est pas en mesure de sortir ou de rencontrer des amis et des membres de sa famille pendant la pandémie, de sorte que le gouvernement vise à utiliser la technologie pour éliminer certains des obstacles à l’inclusion numérique auxquels sont confrontées les personnes défavorisées, comme celles qui ont des difficultés d’apprentissage.

Le Royaume-Uni souffrait déjà d’une fracture numérique avant l’épidémie de coronavirus, avec 700 000 personnes au Royaume-Uni n’ayant pas accès aux appareils numériques à la maison, et plus de la moitié sans les compétences numériques nécessaires pour accomplir les tâches de base, les empêchant de participer à des activités telles que les achats en ligne ou la recherche d’un emploi.

« La pandémie covid-19 continue de mettre en évidence à quel point il est essentiel d’être en ligne pour la vie quotidienne. Mais des millions de personnes sont encore du mauvais côté de la fracture numérique. Les personnes ayant des troubles d’apprentissage font face à encore plus de défis. Rester connecté est une ligne de vie essentielle dont ils dépendent et ne doit pas s’en passer »

Helen Milner, Fondation Good Things

La pandémie a encore mis en lumière l’ampleur de l’exclusion numérique au Royaume-Uni, car les gens sont de plus en plus contraints en ligne d’accomplir des tâches quotidiennes, laissant beaucoup de ceux qui n’ont pas accès à la technologie sans les moyens de magasiner ou de contacter des personnes en dehors de leur foyer.

Good Things Foundation et AbilityNet aident le gouvernement avec son programme gratuit de tablettes, qui verra les premiers appareils distribués au début du mois de mars, en offrant des conseils sur l’accessibilité et les technologies d’assistance aux organisations participantes.

Les organisations qui travaillent déjà avec des personnes ayant des troubles d’apprentissage peuvent demander à participer au programme et à bénéficier du Fonds Lifeline numérique. Les organisations participantes peuvent alors demander et distribuer des appareils aux adultes exclus numériquement ayant des troubles d’apprentissage. Des fonds sont également disponibles pour aider les organisations à s’assurer que les appareils qui leur sont donnés peuvent les utiliser correctement.

Parmi les autres mesures prises par le gouvernement pour soutenir les personnes handicapées figurent un fonds de 4,6 milliards de livres sterling destiné aux autorités locales pour soutenir les soins sociaux aux adultes et le don de 1,2 million de livres sterling à des organismes de bienfaisance visant à aider les personnes autistes ou ayant des troubles d’apprentissage.

« La pandémie covid-19 continue de mettre en évidence à quel point il est essentiel d’être en ligne pour la vie quotidienne », a déclaré Helen Milner, pdg de la Good Things Foundation. « Mais des millions de personnes sont encore du mauvais côté de la fracture numérique. Les personnes ayant des troubles d’apprentissage font face à encore plus de défis. Rester connecté est une ligne de vie essentielle dont ils dépendent et dont ils ne doivent pas se passer.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance