Connect with us

Monde

Cop KICKS menotté garçon malade mental, 17 ans, comme sa mère le supplie d’arrêter

Published

on


C’est le moment choquant où un flic a donné un coup de pied à un garçon menotté souffrant de troubles mentaux alors que sa mère les suppliait d’arrêter.

Le jeune homme de 17 ans a été arrêté à Sydney après avoir prétendument attaqué sa mère à la porte de leur maison jeudi matin à 7 h du matin.

Un flic a été pris sur bande donnant des coups de pied à un adolescent souffrant de troubles mentaux

La police allègue qu’il a agressé sa mère - mais elle nie cette

La mère a supplié la police de le laisser partir

La police a frappé à la porte d’entrée de cette mère pour l’arrêter et l’a conduit à l’extérieur menotté pour s’asseoir sous la pluie à Bankstown.

Et malgré que sa mère ait dit à la police qu’il ne l’avait pas touchée – son fils a été frappé par une accusation d’agression conjugale.

Dans la vidéo, on peut voir la mère plaider auprès de la police pour laisser partir son fils après qu’un agent a donné un coup de pied à la jambe de son fils.

Après le coup de pied, elle a crié: « Arrêtez de le frapper – vous ne pouvez pas simplement le frapper comme ça. »

Dans une autre partie de la vidéo, on l’entend insister sur le fait que son fils n’avait rien fait de mal.

Elle a dit: « Il ne m’a pas touché. Il vous donnait le stylo pour signer les papiers.

L’avocat de la famille a confirmé qu’il souffrait de maladie mentale

La police dit avoir arrêté le garçon de 17 ans pour une agression présumée liée à la violence familiale

Dans les clips, le fils, clairement en détresse est entendu crier à la police et les appeler « f ** king dogs ».

L’avocat de la famille, Adam Houda, a déclaré au Mail Online que le jeune homme de 17 ans souffrait de maladie mentale.

Il a dit que la police est arrivée à la maison pour une affaire sans rapport avec 4 h du matin, mais personne n’a répondu à la porte.

Ils sont revenus à 7 h du matin et lorsque la porte a été ouverte, la police aurait vu le fils agresser sa mère.

L’avocat a dit: « Quand ils ont frappé à la porte, le fils disait « revenez dans la maison » et c’est à ce moment-là qu’ils allèguent qu’il l’a agressée, »

Il a ajouté qu’il demanderait des dommages et intérêts à la police au nom du garçon.

Il a dit: « C’est choquant – c’est absolument choquant. Ce n’est pas un bon look pour la police de Nouvelle-Galles du Sud.

« Combien de flics étaient là et les enfants sont couchés sur le sol entièrement menotté. »

Nsw Police dire que les agents se sont rendus à la maison et arrêté le garçon de 17 ans sur une agression liée à la violence domestique présumée, ainsi que la violation de sa caution et un AVO.

Un porte-parole a déclaré: « L’adolescent a été conduit au poste de police de Bankstown où il a été accusé de voies de fait (violence domestique), d’entrave à la police dans l’exécution de ses fonctions, et de violation de la mise en liberté sous caution et des infractions avo. »

Le garçon s’est vu refuser la mise en liberté sous caution pour comparaître au tribunal pour enfants demain.



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance