Connect with us

Sport

Comment l’EuroLeague comble le fossé avec la NBA

Published

on


Depuis son changement de marque au tournant du siècle, l’EuroLeague basketball est en constante augmentation. Fondée à l’origine sous le nom de FIBA European Champions Cup en 1958, seulement 11 ans après la NBA, la compétition a subi de nombreux changements de marque et de format au cours de cette période, sa version actuelle s’avérant être la plus populaire à ce jour. Alors qu’aucune ligue ne peut prétendre être numéro un dans un sport dominé mondialement par la NBA, l’EuroLeague se taille sa propre voie en tant qu’alternative de haute qualité à la concurrence américaine avec une qualité, un marketing et une audience toujours croissants.

Qualité

Le facteur le plus important dans la montée de l’Euroligue est sa qualité toujours croissante. L’une des principales raisons en est la variation que son format continental facilite, alors que la NBA est basée dans des pays similaires, les États-Unis et le Canada, l’Euroligue présente des équipes de toute l’Europe. Cela donne aux matchs une véritable sensation internationale, avec des équipes de différents pays adoptant des tactiques et des styles très variés de leurs régions respectives. Parfois, la NBA peut se sentir un peu unidimensionnelle, car de nombreuses équipes cherchent à jouer de la même manière, ce qui signifie que la variation provient généralement d’actions individuelles plutôt que de modèles d’équipe.

Les différences stratégiques entre les équipes des nombreuses nations européennes rendent l’EuroLeague passionnante pour les fans, à la fois dans les arènes et à la maison. Un autre aspect de l’EuroLeague qui la rend si divertissante est le fait que les matchs sont beaucoup plus espacés qu’en NBA, où les matchs sont joués tous les 2-3 jours. Les matchs d’EuroLeague sont généralement espacés d’une semaine, et bien que la plupart des équipes s’affrontent également dans des ligues nationales, les meilleurs joueurs sont généralement gardés pour la plus grande compétition. La NBA subit également les effets négatifs de la congestion des matchs, ce qui se produit également dans d’autres sports tels que le football et qui s’est reflété dans un étude réalisée par trois universitaires dans lequel ils ont démontré les effets des lourdes exigences physiques auxquelles sont confrontés les joueurs d’élite. Quel que soit le sport, la congestion des matchs provoque des blessures et la qualité des matchs en souffre en raison de la fatigue des joueurs. L’EuroLeague n’a pas de tels problèmes et prospère en conséquence.

Popularité

En tant qu’effet d’entraînement de la qualité croissante des joueurs et des équipes, le basket-ball de l’EuroLeague est également en hausse en termes de popularité. L’une des principales raisons en est le flux constant de joueurs échangés vers des équipes de la NBA, ce qui a fait de l’EuroLeague un endroit idéal pour voir les stars du futur. Dans le passé, Pau et Marc Gasol sont passés de la domination de l’EuroLeague à la NBA, et d’innombrables autres ont répété l’exploit. L’intersaison 2020-21 a vu le Thunder d’Oklahoma City sélectionner Théo Maledon et Aleksej Pokuševski des équipes d’EuroLeague, tandis que Facundo Campazzo a déménagé du Real Madrid aux Denver Nuggets et Nik Stauskas a déménagé de l’Espagnol Baskonia aux Milwaukee Bucks. De telles mesures ont aidé à mettre les fans dans des sièges pour les matchs de l’EuroLeague, car ils donnent aux fans la chance de voir des stars de la NBA avant leur ascension vers la grandeur. De plus, l’EuroLeague a toujours été une option viable pour les joueurs à la recherche d’une voie différente après avoir passé du temps en NBA, des joueurs comme Shane Larkin qui a joué pour les Mavericks, les Knicks, les Nets et les Celtics en NBA, tracent leur propre chemin dans l’EuroLeague. En plus de contribuer au niveau de compétition dans la ligue, ces mouvements ont aidé l’EuroLeague à se vanter d’avoir la deuxième plus grande affluence de toutes les ligues de basket-ball professionnelles dans le monde, juste derrière la NBA.

Photo par JC Gellidon sur Unsplash

Marketing

Le marketing est un autre domaine dans lequel l’EuroLeague n’a cessé de s’élever au cours des 10 dernières années, obtenant des contrats de sponsoring majeurs qui ont contribué à renforcer le profil de la concurrence. Depuis 2010, la ligue porte le nom de Turkish Airlines, l’un des plus grands transporteurs de grandes lignes au monde, dans le cadre d’un accord de plusieurs millions. Que ce soit par accident ou à dessein, signer avec une compagnie aérienne a porté le nom de l’EuroLeague dans le monde entier, encourageant davantage de téléspectateurs d’Europe et d’ailleurs. Les matchs organisés entre les équipes de l’EuroLeague et de la NBA ont également contribué à renforcer le profil de la compétition européenne, d’autant plus que les fans ont pu constater à quelle vitesse l’écart se réduit entre les deux ligues.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance