Connect with us

France

8 officiers renvoyés de l’armée Français pour avoir menacé de coup d’Etat contre Macron

Published

on


Dix-huit officiers devraient être expulsés de l’armée Français après avoir menacé de prendre le contrôle du pays dans une tentative de coup d’État.

Laissant les responsables « révoltés », la proposition affirmait qu’une action urgente était nécessaire pour lutter contre les islamistes radicaux ou qu’il y aurait « des milliers de morts ».

18 officiers ont menacé d’un coup d’Etat contre Macron pour lutter contre les islamistes radicaux

Le général François Lecointre (photo de gauche) s’est dit « absolument révolté » par leur conduite à l’égard du Président

Ils rejoignent des milliers de fonctionnaires militaires à la retraite qui ont déjà signé une lettre ouverte avertissant que la France se dirigeait vers la « guerre civile ».

Le gouvernement de M. Macron a condamné cette lettre comme une « indignation » et l’a comparée au coup d’Etat manqué contre le président de Gaulle il y a 60 ans.

Elle s’inquiète de plus en plus en France des attentats terroristes liés à l’Etat islamique et de ce que certains considèrent comme une rupture des idéaux laïcs de la nation.

La décapitation de l’enseignant Samuel Paty l’an dernier a déclenché des manifestations massives en faveur de la liberté d’expression et de la répression gouvernementale contre les « séparatistes ».

Le chef d’état-major français de la Défense, le général François Lecointre, s’est dit « absolument révolté » par la conduite des professionnels militaires dans cette dernière tentative de coup d’Etat.

« J’espère que leur retraite automatique sera décidée », a déclaré le général Lecointre au journal Parisien.

« Il s’agit d’une procédure exceptionnelle que nous lançons immédiatement à la demande du ministre des Forces armées. »

Et d’ajouter: « Au final, c’est le président de la République qui signe un décret les expulsant ».

Elle intervient après que Christian Piquemal, 80 ans, a dirigé une lettre appelant à un régime militaire en France

Marine Le Pen s’est également félicitée de cette lettre « exhortant ses partisans à se joindre à la bataille »

Les soldats à l’origine de la lettre seraient des militants anti-immigration aux opinions racistes et aux liens étroits avec le Rassemblement national (Rassemblement national) d’extrême droite.

Le principal signataire était Christian Piquemal, 80 ans, qui commandait la Légion étrangère de Français avant d’être arrêté pour avoir participé à une manifestation anti-islam en 2016.

Il a été écrit par l’ancien officier Jean-Pierre Fabre-Bernadac et signé par 1000 autres dans les rangs inférieurs.

Le Parti du Rassemblement national – anciennement connu sous le nom de Front national – a salué les soldats hier soir.

La fille de la fondatrice du parti, Marine Le Pen, s’est également félicitée de cette lettre « exhortant ses partisans à se joindre à la bataille ».

Mme Le Pen, qui devance désormais Macron dans les sondages pour l’élection de l’an prochain, a été largement critiquée par ses adversaires pour ses propos.

L’actuelle Ve République française a été menacée par des coups d’État militaires dans le passé, notamment par des militants d’extrême droite qui ont finalement été défaits alors qu’ils tentaient d’en faire l’Algérie au début des années 1960.

Il y a environ cinq millions de musulmans en France – la plus grande communauté du genre en Europe occidentale – et beaucoup ont des origines dans d’anciennes colonies, comme l’Algérie.



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance