Connect with us

Monde

3 hommes inculpés après vid les montre attaquer les filles au Mardi Gras LGBT

Published

on


TROIS hommes ont été accusés d’avoir agressé un groupe de filles lors d’une attaque « sauvage » au festival Mardi Gras de Sydney.

Ils sont accusés d’avoir frappé et donné des coups de pied à plusieurs reprises à deux des filles et d’avoir jeté l’une d’entre elles par-dessus un rebord lors de l’événement LGBT.

Une des filles traînée avant d’être jetée par-dessus un rebord

Une vidéo montre une jeune fille frappée au sol

Les trois hommes âgés de 29, 23 et 21 ans ont été arrêtés avec l’aide de policiers anti-émeutes après avoir tenté de fuir les lieux.

Ils ont été marqués « lâches pour toujours » par le commissaire de police de Nouvelle-Galles du Sud Mick Fullers.

L’horrible incident est survenu alors que les célébrations du Mardi Gras se sont étriés à la suite d’un défilé covid-safe au Sydney Cricket Ground.

Les agents ont été appelés au parc Pirrma à Pyrmont, dans la banlieue de la ville, vers 21h40 samedi après qu’un témoin horrifié a sonné l’alarme, rapporte news.com.au.

Des images choquantes postées sur Instagram et qui semblent montrer l’une des filles essayant de frapper l’un des hommes avant qu’une bagarre n’éclate.

Un homme en t-shirt frappe alors l’une des filles et semble lui donner un coup de pied alors qu’elle est au sol.

Un autre adolescent est ensuite poussé dans un escalier et poussé au sol.

Les trois hommes ont ensuite été arrêtés

Les filles semblent s’en aller dans la vidéo, mais l’une d’entre elles est traînée sur un rebord et jetée par l’un des hommes.

Le post Instagram indique que les filles sont intervenues lorsque nous avons remarqué qu’elles s’en prendrent à de jeunes garçons âgés de 13 à 14 ans.

M. Fuller a condamné les violences en disant: « Les filles de 16 ans de quelqu’un étaient dehors, et pour qu’elles soient agressées de cette manière est épouvantable.

« Dire un acte lâche serait un euphémisme – je n’ai jamais vu des images aussi honteux. »

La police a déclaré dans un communiqué: « La police a été informé qu’un groupe de personnes ont été impliqués dans une dispute verbale avant que deux femmes, toutes deux âgées de 16 ans, ont été agressées à plusieurs reprises. »

Les filles seraient intervenues au nom d’un groupe de garçons

La police a depuis allégué qu’une autre adolescente, âgée de 15 ans, avait été victime d’une agression à un coup de poing.

Deux des filles, dont la jeune fille de 15 ans, ont été transportées à l’hôpital avec des blessures à la tête et au visage.

Ils éprouvaient des maux de tête et des commotions cérébrales, mais ils se rétablissent bien, selon la police.

Le surintendant par intérim Paul Dunstan a déclaré que la police allèguerait que deux des filles ont été victimes d’attaques « sauvages » d’un coup de poing à la tête et au visage.

« C’est une ligne d’enquête que nous envisageons en ce moment », a déclaré le surintendant par intérim Dunstan.

« On laisse entendre qu’ils sont partis d’un bateau, qu’il s’agisse d’un bateau titulaire d’un permis ou d’un navire privé dont nous ne sommes pas encore sûrs, mais nous sommes certainement en train de faire ces demandes ce matin. »

Le surintendant par intérim Dunstan a qualifié l’attaque présumée d’« inexcusable ».

Il a dit que les hommes « avaient amplement l’occasion de se retourner et de s’en aller, ils ont choisi de ne pas le faire ».

« Il ne peut être décrit que comme une attaque violente. Frapper des jeunes femmes au visage, ce n’est pas acceptable.



Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance