Connect with us

Sport

17e journée de l’Euroligue (2e journée) : l’Olympiacos triomphe dans le clasico grec

Published

on


L’Olympiacos a dominé le Panathinaikos dans le clasico grec et a clôturé la première partie de la saison de l’EuroLeague de la meilleure façon possible.

Les « Reds » ont pris le relais dès l’ouverture et ont mené par 16 en début de deuxième quart (23-39) et 13 à la mi-temps (32-45). De leur côté, les « Verts » ont réduit le déficit à trois (51-54), mais l’Olympiacos a mené 14-30 en quatrième pour clore le match.

L’Olympiacos a remporté sa troisième victoire consécutive et s’est amélioré à 12-5, restant troisième au classement. Au contraire, le Panathinaikos a perdu son troisième match d’affilée et est maintenant à 4-13.

Billy Baron a inscrit le panier à trois points gagnant et a offert au Zenit Saint-Pétersbourg une victoire cruciale à domicile contre le Maccabi Tel-Aviv (73-71). Les Russes ont mené jusqu’à 17 dans la compétition, mais les Israéliens ont renversé la situation et se sont éloignés de la victoire.

Alors que les visiteurs menaient d’un point à 17 secondes de la fin (70-71), Baron a frappé les trois et le Zenit est sorti victorieux. Les hôtes ont prolongé leur série de victoires à trois matchs et se sont hissés au quatrième rang, à 11-6. Au contraire, le Maccabi a perdu sept fois de suite et a chuté à 7-10.

Le Real Madrid est resté proche du sommet, après sa victoire à domicile 71-65 contre son compatriote CSKA Moscou. Les « Blancs » étaient privés de sept joueurs et de l’entraîneur-chef Lablo Laso, qui ont été testés positifs au Covid-19.

Les hôtes, cependant, ont surmonté les luttes et remporté une grande victoire au Wizink Center. Le Real menait par 14 en début de match (24-10), mais les Moscovites ont renversé la situation à la mi-temps (35-40). Depuis, ce fut une bataille difficile, mais les hôtes ont mené 9-0 à mi-chemin du quatrième pour sceller l’entente.

Le Real Madrid a conservé sa deuxième place au classement, avec une fiche de 14-3, et est parfait à domicile. En revanche, le CSKA est tombé à 10-7 sur la table.

L’ASVEL Villeurbanne a mis fin à la série de quatre victoires de Fenerbahce, après la victoire 84-82 à Astroballe. Dans un match avec plusieurs égalités et changements de meneurs, les Français se sont tenus debout en temps de crise et ont mis fin à une série de quatre défaites.

Chris Jones a fait la différence pour les hôtes dans les dernières secondes et a marqué des points cruciaux pour donner la victoire à son équipe. Jones a inscrit un sommet en carrière de 27 points. De leur côté, les Turcs ont raté le panier à trois points gagnant au buzzer et ont subi une douloureuse défaite sur la route.

L’ASVEL s’est améliorée à 8-9, tandis que Fenerbahce a chuté à 7-10, tout en manquant les joueurs vedettes Nando De Colo et Jan Vesely sur blessure.

Wade Baldwin a inscrit 30 points, un sommet en carrière, pour aider Baskonia à renouer avec la victoire en EuroLeague. Baldwin a marqué 16 points dans le premier quart-temps et a mené les Basques à la victoire sur la route contre le Bayern Munich (76-81).

Les visiteurs ont mené du début à la fin et ont mis fin à une série de six défaites sur la route, s’améliorant à 6-11. Au contraire, les Bavarois ont maintenant perdu trois fois de suite et sont tombés à 7-10.

Click to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Tendance