Le rôle du Conseil des Ministres

Le Conseil des ministres (souvent simplement appelé le Conseil) est l’un des deux organismes législatifs au sein de l’UE, l’autre étant le Parlement européen. Il est composé des ministres concernés des États membres, selon le sujet abordé. Ceux-ci représentent leur gouvernement national. Il existe ainsi 10 formations du Conseil.

Le Conseil des ministres ne doit pas être confondu avec le Conseil de l’Union européenne, qui est composé des présidents et des premiers ministres de chaque État membre.

Les formations du Conseil se rencontrent à intervalles réguliers tout au long de l’année, à Bruxelles ou au Luxembourg. La façon dont les décisions sont prises au Conseil est définie dans les traités de l’UE : pour de nombreuses questions, notamment l’agriculture et la pêche, les décisions sont prises par un vote à la majorité qualifiée (VMQ). Les États membres ont un poids de vote différent en fonction de leur population. Ce système signifie que trois grands États et un petit ont la possibilité de bloquer une décision. C’est la minorité de blocage.

Bien que depuis l’entrée en vigueur du traité de Lisbonne, les réunions du Conseil sur les sujets législatifs soient officiellement ouvertes au public, le Conseil est l’institution la moins transparente. La majeure partie du travail préparatoire est réalisée à huis clos et les documents de travail ne sont pas disponibles pour le grand public.

Le Secrétariat général du Conseil, basé à Bruxelles, sert d’infrastructure permanente au Conseil : c’est lui qui prépare les réunions, les projets de rapport, les traductions, les archives, les documents, les ordres du jour et qui assiste la présidence.

Le COREPER et les groupes de travail

Le travail du Conseil est préparé ou coordonné par le Comité des représentants permanents (COREPER), composé des représentants permanents des États membres, basés à Bruxelles. Le travail de ce comité est lui-même préparé par plus de 150 commissions et groupes de travail composés de délégués des États membres et d’un personnel technique spécialisé des représentations permanentes des États membres.

La présidence du Conseil

Le Conseil est présidé pour une période de six mois (de janvier à juin et de juillet à décembre) par chaque État membre à tour de rôle, conformément à un calendrier préétabli.

La principale responsabilité de la présidence est d’organiser et de définir le programme et de présider toutes les réunions du Conseil (à part le Conseil des ministres des affaires étrangères, qui est présidé par le poste permanent de Haut représentant de l’UE) et des groupes de travail. Le rôle inclut également la recherche de compromis entre les États membres lors de conflits politiques.

Le pays qui occupe la présidence peut, dans une certaine mesure, guider la mise en oeuvre de la politique européenne de façon indirecte. Il le fait souvent par le biais de réunions et d’événements. L’État membre qui occupe la présidence a son propre site Web dans lequel il présente son pays, poste des communiqués de presse sur la présidence et publie le programme du Conseil (en parallèle avec le site Web du Conseil).

La présidence définit ses priorités dans un document au début de chaque mandat. Pour assurer une continuité, les pays travaillent par groupes de trois pour définir un programme commun étendu. L’Espagne, la Belgique et la Hongrie forment un trio jusqu’à juin 2011.

Présidences :

Juillet – décembre 2011 Pologne

Janvier – juin 2012 Danemark

Juillet – décembre 2012 Chypre

Janvier – juin 2013 Irlande

Juillet – décembre 2013 Lituanie

January – June 2014 Greece

Be Sociable, Share!

Ainsi fonctionne la PCP

  • Le rôle du Conseil des Ministres
  • Le rôle du Parlement européen
  • Le rôle de la Commission
  • Contexte

« Newer items | Older items »