La Commission et la politique de la pêche

Commissaire en charge des affaires maritimes et de la pêche

C’est actuellement la commissaire grecque Maria Damanaki qui est chargée des affaires maritimes et de la pêche. La commissaire est responsable de tous les aspects du développement et de la mise en œuvre de la PCP ainsi que de la politique maritime intégrée de l’UE. Elle guidera la Commission au travers du processus de réforme de la PCP, initié par son prédécesseur, l’ancien commissaire maltais Joe Borg.

La commissaire est secondée dans son rôle par l’équipe de son cabinet et par un porte-parole responsable des relations avec les médias.

DG Affaires Maritimes et Pêche

La DG Affaires maritimes et pêche est responsable du développement et de la gestion de la politique européenne de la pêche et de la politique maritime intégrée de l’UE (PMI).

Dans le domaine de la pêche, la DG Affaires maritimes et pêche développe de nouvelles politiques visant à assurer le fonctionnement effectif de la PCP et l’application de la législation par les États membres. La DG Affaires maritimes et pêche gère également le Fonds européen pour la pêche (FEP), le programme qui attribue les subventions au secteur de la pêche.

Cette direction générale joue un rôle essentiel et a des responsabilités importantes sur la scène de la pêche. Elle est chargée de représenter l’UE dans les enceintes internationales traitant de la problématique de la pêche, comme les organisations régionales de gestion des pêches (ORGP), ou aux réunions des Nations unies où la pêche figure à l’ordre du jour. Elle négocie et gère également les accords bilatéraux de pêche entre l’UE et des pays tiers.

La DG Affaires maritimes et pêche comporte six directions. Trois d’entre elles sont organisées géographiquement, l’une est responsable de la coordination générale et de la conception des politiques et les deux dernières sont chargées des politiques et des ressources externes ainsi que des questions juridiques.

La DG Affaires maritimes et pêche a également pour mission de préparer le nouveau projet législatif pour la PCP, dont la publication est attendue début 2011. Enfin, elle est chargée de l’organisation de consultations des parties prenantes et de réunions relatives à la réforme de la PCP.

DG Environnement

La DG Environnement développe et propose des politiques environnementales communautaires et veille à la mise en œuvre et au respect des lois votées.

Janez Potočnik est le commissaire désigné pour l’environnement.

Si la DG Environnement n’est pas directement responsable de la politique européenne de la pêche ou de la PCP, elle est néanmoins chargée de la protection de la diversité biologique dans l’UE, y compris de l’environnement marin, un secteur qui devrait avoir un impact sur la politique de la pêche et sur certains aspects de la réforme de la PCP. En mars 2010, les ministres européens de l’environnement ont fixé un nouvel objectif en matière de protection de la biodiversité: « Enrayer la perte de la biodiversité et la dégradation des services écosystémiques dans l’UE d’ici 2020, restaurer ceux-ci autant que possible, tout en intensifiant la contribution de l’UE dans la lutte contre la perte de la diversité biologique mondiale ». La DG Environnement devra tenir compte de cet objectif ambitieux lors de l’élaboration de la nouvelle stratégie de l’UE en matière de biodiversité.

Enfin, la DG Environnement est responsable de la mise en œuvre de la directive-cadre Stratégie pour le milieu marin (adoptée en juin 2008) ayant pour objectif d’améliorer la protection de l’environnement marin dans toute l’Europe. Un bon état écologique du milieu marin doit être obtenu d’ici 2020. La réforme de la PCP devra dès lors se conformer aux obligations de cette directive environnementale.

DG du développement et coopération – EuropeAid

La direction générale du développement et coopération – EuropeAid est responsable des contributions de la Commission européenne en matière de relations extérieures entretenues par l’UE avec les pays en développement. C’est elle qui définit la politique de développement de la Commission.

Andris Piebalgs est le commissaire désigné pour le Développement.

La politique européenne de développement a pour objectif premier d’éradiquer la pauvreté. La pêche joue un rôle fondamental dans ce contexte étant donné que, dans le monde, plus de 150 millions de personnes pauvres en dépendent, pour leur subsistance. Elle est une source importante de sécurité alimentaire et de santé dans de nombreux pays. Cependant, en parallèle, la DG Affaires maritimes et pêche négocie des accords commerciaux bilatéraux avec un certain nombre de pays en développement : les accords de partenariat dans le secteur de la pêche (APP). Dans le cadre des APP, une compensation financière est versée à un pays tiers en échange du droit de pêcher dans ses eaux territoriales. C’est à la DG Développement qu’il revient de veiller à la cohérence entre la politique de développement et la politique de la pêche dans les pays pauvres. Elle est également tenue de s’assurer de la prise en considération des questions de développement lors de la négociation de ces accords commerciaux.

Assurer une cohérence entre les politiques européennes de développement et de la pêche vis-à-vis des pays en développement s’avère être une tâche difficile. D’une part, la DG Affaires maritimes et pêche est sous pression pour trouver de nouvelles zones de pêche dans le monde et d’autre part, des critiques s’élèvent à propos de la préséance des intérêts commerciaux de l’UE sur les besoins des pays en développement. L’UE assume entre 80 et plus de 90 % des coûts de droit d’accès à ces zones de pêche et les propriétaires de navires, le reste. La DG Développement a donc un rôle à jouer dans la réforme de la PCP afin d’assurer la cohérence politique lors des discussions relatives aux aspects extérieurs de la nouvelle politique.

Be Sociable, Share!

La Commission européenne

  • Le rôle de la Commission
  • La Commission et la politique de la pêche
  • Contacts

« Newer items | Older items »